UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2015

RIEN D’IMPORTANT

Je ne désire pas être profond

je voudrais simplement écrire des idioties

 

pour les dire en public

 

 

 

J’écris pour les têtes en l’air

 

dont la cervelle

 

est restée accrochée à un portemanteau

 

avec ou sans la casquette

 

 

 

Rien n’est plus agréable

 

que de dire ses poèmes à de simples gens

 

 

 

tels que vous mes amis

 

sans exigence d’aucune sorte

 

 

 

Vous êtes gentils

 

 

 

Je ne voudrais ennuyer personne

 

 

 

Vous trouverez ci-joint

 

un trou

 

un simple trou

 

 

 

Avec une petite lumière

 

 

 

Il n’y a rien d’autre. 

 

 

 

Alfonso Jimenez, « On ignore l’heure du train », éd. Gros Textes

 

02/08/2015

"Lus par personne"

" Les plus grands poètes ne sont lus par personne. Ils ne servent qu’à « fournir » des titres merveilleux à des romans. En vitrine de la Maison de la Presse de Chinon aujourd’hui : L’espoir d’aimer en chemin de… peu importe. "

Jean-Pierre Georges, "L’éphémère dure toujours", éd. Tarabuste

 

17/07/2015

Le roi Desbiens

Patrice Desbiens... Sans doute l'une de mes rencontres les plus marquantes à Montréal, lors de la résidence d'auteur que j'y ai effectuée il y a dix ans.

Ses livres sont difficilement trouvables en France. Cela vaut la peine de se battre pour vous les procurer.

Cet enregistrement date de l'année dernière :

 

13/07/2015

" L'Amour est un chien de l'enfer "

charles bukowski,bukowski,l'amour est un chien de l'enfer

 

Trop grand
trop petit

trop gros
trop maigre
ou rien du tout.

Rire ou
larmes

haineux
amoureux

des inconnus avec des gueules
passées
à la limaille de plomb

des soudards qui parcourent
des rues en ruines

qui agitent des bouteilles
et qui, baïonnette au canon, violent
des vierges

ou un vieux type dans une pièce misérable
avec une photographie de M. Monroe.

Il y a dans ce monde une solitude si grande
que vous pouvez la prendre
à bras le corps.

Des gens claqués
mutilés
aussi bien par l’amour que par son manque.

des gens qui justement ne s’aiment
pas les uns les autres
les uns sur les autres.

Les riches n’aiment pas les riches
les pauvres n’aiment pas les pauvres.

nous crevons tous de peur.

Notre système éducatif nous enseigne
que nous pouvons tous être
de gros cons de gagneurs.

mais il ne nous apprend rien
sur les caniveaux
ou les suicides.

Ou la panique d’un individu
souffrant chez lui
seul

insensible
coupé de tout
avec plus personne pour lui parler

et qui prend soin d’une plante.

Les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
Les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
Les gens ne s’aiment pas les uns les autres.

Et je suppose que ça ne changera jamais
mais à la vérité je ne leur ai pas demandé

des fois j’y
songe.

Le blé lèvera
un nuage chassera l’autre
et le tueur égorgera l’enfant
comme s’il mordait dans un ice-cream.

Trop grand
trop petit

trop gros
trop maigre
ou rien du tout.

Davantage de haine que d’amour.

les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
peut-être que, s’ils s’aimaient,
notre fin ne serait pas si triste ?

Entre-temps je préfère regarder les jeunes
filles en fleurs
fleurs de chance.

Il doit y avoir une solution.

sûrement il doit y avoir une solution à
laquelle nous n’avons pas encore songé.

Pourquoi ai-je un cerveau ?

il pleure
il exige
il demande s’il y a une chance.

Il ne veut pas s’entendre dire :
“non.”

 

Charles Bukowski (in "L'Amour est un chien de l'enfer", trad. de Gérard Guégan)

02/07/2015

Ciao, Miss...

 

Hélène Monette

 

01/06/2015

Les Ch'tis ont de la chance

103674434_o.jpg

31/05/2015

Le film du dimanche soir # 3

Un certain rapport à la poésie...

 

 

... et au reste.

(Jack Hirschman au Cabaret Poétique)

26/05/2015

"la meilleure figure..."

 

baffling_crop_circles_equal_pi_3.jpg

 

Le cercle

Est la meilleure figure

Pour le poème.

 

Curieux :

Lorsque je dis poème

Je vois une lande

 

Et je cherche à deviner

Ce qu’il peut y avoir

Au milieu.

 

Je ne bouge pas,

Me laisse faire

Par cette lande,

 

Ce cercle imaginaire

Qui a pris corps.

 

Guillevic ("Art poétique")

 

21/04/2015

Du Gil Scott-Heron (inédit en français)

La Révolution ne passera pas à la télé

 

 

Tu ne pourras pas te planquer chez toi, mon frère.

 

Tu ne pourras pas brancher la prise, allumer le poste et décliner toute responsabilité.

 

Tu ne pourras pas t’oublier dans la came et attendre la pub pour aller te chercher une bière.

 

Car la révolution ne passera pas à la télé.

 

 

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

La révolution ne te sera pas offerte par les photocopieurs Xerox

 

En 4 parties sans interruptions publicitaires.

 

La révolution ne te montrera pas des images de Nixon jouant du cor de chasse,

 

Chargeant avec JohnMitchell, le Général Abrams et Spiro Agnew

 

Avant de se taper un bon plat de tripes de porc prélevées dans une réserve de Harlem.

 

 

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

La révolution ne te sera pas offerte par la bière Shaefer avant ton téléfilm

 

Et ni Natalie Woods ni Steve McQueen ni Bullwinkle ni Julia ne joueront dedans.

 

La révolution ne luttera pas contre tes caries et n'éliminera pas ta plaque dentaire

 

La révolution ne réglera pas tes problèmes fondamentaux.

 

La révolution ne te fera pas perdre trois kilos sans efforts.

 

Car la révolution ne passera pas à la télé, mon frère.

 

 

 

Il n'y aura pas de photos de toi avec Willie Mays

 

Poussant un chariot de supermarché dans ton quartier mort

 

Ou essayant de faire rentrer une télé couleur dans une ambulance volée

 

NBC ne sera pas capable de donner les résultats dès 8h32 à partir des sondages de 29 régions.

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

 

 

Il n'y aura pas de photos des flics butant les noirs pour départager les arbitres

 

Il n'y aura pas d'images de Whitney Young sortant de Harlem

 

Le goudron et les plumes collés à lui selon un tout nouveau procédé

 

Il n'y aura pas de ralenti ou de nature morte de Ray Wilkens

 

Se promenant à travers Watts

 

Dans la panoplie de guerrillero rouge, noire et verte qu'il avait gardée pour une grande occasion.

 

 

 

Les Arpents verts, Beverly Hillbillies, et Hooterville Junction n'auront plus cette putain d'importance

 

Et les femmes n'auront plus rien à foutre de savoir si Dick a fini par baiser Jane dans C'est déjà demain,

 

Car les Noirs seront dans la rue à la recherche de jours plus clairs.

 

 

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

Elle ne sera pas un des temps forts du journal de 13h

 

Il n'y aura pas d'images de femmes velues armées jusqu’aux dents pour la libération du Costa-Rica ni de Jackie Onassis en train de se moucher.

 

Le générique ne sera pas écrit par Jim Webb ou Francis Scott Key, ni chanté par Glen Campbell, Tom Jones, Johnny Cash, Englebert Humperdink, ou les Rare Earth.

 

 

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

La révolution ne passera pas juste après un message

 

Concernant la tornade blanche, les éclairs blancs ou LES blancs.

 

Tu n'auras pas à t'inquiéter pout la colombe dans ta chambre à coucher, le tigre dans ton moteur, le géant dans ta cuvette de chiottes.

 

La révolution ne se passera pas mieux avec Coca-Cola.

 

La révolution ne tuera pas les bactéries responsables de la mauvaise haleine.

 

La révolution ne te mettra pas à la place du conducteur.

 

La révolution ne passera pas à la télé.

 

 

 

Il n'y aura pas de rediffs de la révolution mes frères.

 

La révolution sera en direct.

 

 

 

Gil Scott-Heron, Revolution will not be televised

 

(traduction signée Grégoire Damon !)