UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2020

A la croisée des anges...

Katia Bouchoueva

Texte de Katia : "Frédérick Houdaer et le monstre maladroit du lyrisme vrai".

Extrait d'une lecture avec Katia.

 

28/03/2020

"L'ÎLE ATLANTIQUE" de Tony Duvert

Sans le moindre doute, le meilleur roman que j'ai lu depuis le début de l'année. Son auteur ? Tony Duvert (le très sulfureux). C'est paru en 79 chez Minuit. Mordillat en a tiré un téléfilm (pas vu). Ce n'est pas le plus important. Le plus important, c'est son écriture.

514UhXMLbbL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg

« Alain Viaux s’y intéresse aux touristes. Il n’irait pas les voir là où ils logent (quartiers pauvres d’époque, quartiers riches actuels) ; et il sait que les riches ne mettent pas les pieds dans les endroits sans visage où on habite. Mais il existe quelques régions intermédiaires, assez indigènes pour que Viaud y aille comme chez lui, assez singulières pour que les étrangers les visitent. La plage des Pins. Le Festival des Poteries, Coquilles peintes & Parasols. La rue piétonnière, avec ses chaînes où on se balance et ses commerces trop chers pour acheter, trop surveillés pour voler ; s’y promènent des gens beaux deux par deux, qui ne s’occupent que de se montrer avec la main, les yeux, combien ils se trouvent beaux l’un l’autre, et combien ils sont au-delà de ces sottises : les produits. A se demander pourquoi ils viennent tous ensemble, et aux mêmes heures, manifester – sourire voilé sur œil vitreux, œil alangui sur sourire mou – dans l’unique rue marchande de la ville, qu’ils sont au-delà de ça et n’ont de passion que pour l’amour d’eux-mêmes.

Lui, Viaux, il comprend très bien. C’est si luxueux d’être indifférent au luxe : mais où le montrer, sinon sur ces deux cents mètres de commerces ruineux ? 

(…) C’est cela qu’il vient voir, Viaud, justement. Les mannequins, les pantins. C’est brillant et ça bouge comme à Noël. C’est une chance d’être une île touristique : on a ça toute l’année. C’est des têtes qui frappent. »

27750090.jpg

« Il n’y avait, à vrai dire, aucun mort. Cependant, Camille Gassé avait reçu une balle dans la poitrine. Il s’était évanoui. Personne ne savait quoi en faire.

Son frère Benoît retrouva instantanément le ton grand-bourgeois, et il s’indigna dignement contre Guillard comme il se serait plaint au directeur d’une agence de voyages dont le programme a mal tourné. Pour un peu, il l’aurait menacé d’un avocat, de poursuites, ou l’aurait traité de fils d’ouvrier. Il sentit, à temps, l’hostilité qu’inspirait son genre d’en haut ; on était plus de dix dans la grotte ; même François Boitard ne se ralliait pas à ces protestations prétentieuses ; Benoît eut donc une crise de larmes intéressantes, comme si quelqu’un de son milieu, par-dessus le toit, avait pu voir, apprécier, évaluer sa prestation sociale. On dévêtit Camille. Benoît bouda. Il y avait vraiment une blessure, avec un vrai trou rond, qu’on regarda. On écouta le cœur. Ça marchait. Mais comment arrêter ce sang, et où trouver, sans conséquences, un médecin ? Guillard appuya sur la plaie avec un chiffon. Dommage, pensait-il, que la balle n’ait pas atteint l’autre Gassé. »

 

20/02/2018

La poésie hexagonale, c’est quoi ?

Des guirlandes de niaiseries humanisantes, des Siméoneries en cascades et volutes ?

Ou des expériences de laboratoire ayant tourné court depuis longtemps ? Des échantillons cérébraux signés par d’éternel(le)s étudiant(e)s demandant toujours l’autorisation avant de parler ?

Sinon ? D’autres pistes ?

Ici, pour commencer.

Et peut-être ailleurs… (glissez-les en commentaires, svp)

realpoetik

 

 

04/04/2017

Merci, Katia

535772757_3.jpg

Katia Bouchoueva me tire le portrait (et de quelle façon !) dans le dernier "Realpoetik".

De quoi me faire rougir jusqu'au prochain Cabaret Poétique (prévu le 16 mars, à 17h, au Périscope... Entrée gratuite comme d'hab'... Au programme : Samira Negrouche, Béatrice Machet, Gilles Farcet et Jindra Kratochvil ! Faites circuler l'info ! Tant pis pour les absents et ceusses qui s'imaginent que ce genre de rendez-vous est éternel)

Pour écouter des extraits de ma lecture avec Katia (à laquelle il est fait allusion dans son texte), c'est par ici.

 

 

30/01/2017

Laurent Bouisset

Auteur. Traducteur. Il était plus que temps que je le rajoute à ma colonne de liens (à gauche de cet écran).

Son C.V.

Sa façon de régler son compte au CIPM

Son parcours de traducteur

Son site.

Son passage au dernier Cabaret Poétique :

 

 

29/01/2017

C'était le Cabaret Poétique du 22 janvier 2017...

... Vu par Magali Prieux & par Josette Vial

16265672_1286663431379728_124069988029816797_n.jpg

Grégoire Damon co-présente le barnum (il s'agissait d'un Cabaret spécial REALPOETIK, site dont il est l'un des deux tauliers)

16216141_10210246716635813_1806727426_n.jpg

Pénélope Corps

16143636_1286663718046366_6805697875313222733_o.jpg

16237893_10210246730996172_1804405028_n.jpg

Heptanes Fraxion

16142514_1286665258046212_6727468061701169881_n.jpg

Laurent Bouisset

16237679_10210246715115775_996207675_n.jpg

16265803_1286663951379676_1143744587321407455_n.jpg

Claire Rengade

16194942_1286665494712855_5214399135187866054_n.jpg

Prochain Cabaret Poétique : le dimanche 12 mars, avec Patrick Chamoiseau, Lyonel Trouillot & Maya Ombasic.

 

 

 

19/01/2017

Ce dimanche...

Fly CP39.jpg

Il y en a qui pourront dire qu'ils y étaient.

Histoire de dire aussi que les murs de Lyon n'ont pas été salopés pour rien.

2788240093.jpg

 

02/12/2016

C'était le Cabaret Poétique du 27 novembre 2016

carlo.jpg

carlo3.jpg

carlo4.jpg

carlo8.jpg

carlo9.jpg

carlo10.jpg

Magali Prieux.jpg

carlo12.jpg

Prieux.jpg

carlo13.jpg

Prieux2.jpg

Prieux3.jpg

carlo17.jpg

carlo19.jpg

IMG_20161127_182632.jpg

IMG_20161127_182829.jpg

IMG_20161127_185310.jpg

IMG_20161127_185357.jpg

final.jpg

final2.jpg

final3.jpg

cp.png

Photos signées Magali Prieux & Carlo de Boisset

Prochain Cabaret Poétique (spécial REALPOETIK) le dimanche 22 janvier !

 

06/09/2016

Un livre modeste & important

La Théorie D’la poésie bonne petite sœur

de pauvre de vous

baille gratos ses conseils pour poème préparé :

 

« on désaccordera

méticuleusement

toutes les significations usuelles

par exemple fleur sera vitriol

tendresse venin

et voyager dormir »

 

on introduira entre les lignes

objets contondants

vieux verres ébréchés

miroirs ternis

lames de couteaux

petits et grands désespoirs coutumiers

 

il faudra frapper

de toute sa force

sur les touches

 

avec les yeux fermés

 

on pourra

c’est vivement recommandé

pousser de petits cris

rageurs

en accompagnement

 

ROGER LAHU, « LE DECOR DE L’ENVERS (carnet d’aventures d’La-Théorie-D’la-Poésie) », éditions Les Carnets Du Dessert de Lune

Un livre modeste & important. Publié il y a quelques années, que j’ai découvert-lu-relu cet été. A commander de toute urgence à Jean-Louis Massot (il lui en reste encore quelques exemplaires) : dessertlune@gmail.com

Surtout si aujourd’hui, vous êtes lecteur-trice du site REALPOETIK (d’ailleurs, qu’attendent les tenanciers de ce site pour arracher quelques poils à la barbe de Lahu ?).