Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2018

PROFITER DES INONDATIONS

y’en a qui

au lieu d’écrire de la poésie

feraient mieux d’aller photographier

les ragondins crevés

qui flottent à la surface du fleuve

 

c’était mon conseil du jour

 

'A Poet and Enraptured Fans', (USA circa 1890.jpg

(Photo : "A Poet and Enraptured Fans", 1890)

 

18/03/2018

Contre

28576219_10156246854033872_6442284108848436550_n.jpg

- Yo, copine.
- Oui ?
- T’as signé ma pétition ?
- Quelle pétition ?
- La pétition contre… enfin, pour le décrochage du tableau sexiste, là, l’œuvre d’art pas bien....
- Quelle pétition ?
- La pétition contre la publication du livre qui, vraiment, fait trop…
- Quelle pétition ?
- La pétition pour annuler le concert de Machin. Et en même temps dé-récompenser Bidule qui mérite pas ses prix quand on voit…
- Quelle pétition ?
- Alors, c’est « non », c’est bien ça ?
- Je sais pas... Là, je danse sur du Jean-Louis Schultheis, je peux continuer ? JE PEUX ?

 

25/01/2018

AINSI PARLAIT JIMINY CRICKET

 

tiens

t’as un quart d’heure

avant de retourner dans la rue

et le froid

t’as un quart d’heure pour torcher ton texte

il faut beaucoup moins de temps

pour torcher un cul

même sale

alors tu t’y mets

ou tu veux qu’on t’aide ?

ou tu veux qu’on te mette dehors ?

tu sais que le froid ne te profitera pas

branle-toi dans ton petit confort provisoire

mais lâche-nous quelque chose

laisse-nous un joli machin

à poser sur nos étagères

et sans rancune

 

F.Houdaer

22885883_126925591351106_2902514600885100836_n.jpg

 

19/01/2018

'Tention

26219523_10156093961993872_7336033602002051862_n.jpg

- Non, mais… Tu es publié au Dilettante, là. Les choses DEVIENNENT SERIEUSES, là. Il va falloir faire attention…
- Oui, oui, bien sûr.
- … Montrer patte blanche. Eviter les sujets qui fâchent. Et pis, être gentil, déclarer ton amour à tous ceux susceptibles de…
- J’en suis bien conscient.
- Et surtout, répondre à la question : « qu’est-ce que ton roman aide à réparer ? ». Ou, si tu préfères, « de quel type de baume s’agit-il ? ». Ou « dans quel mesure ton livre soigne-t-il le monde ? ».
- Gné ?
- Ce n’est pas une réponse.
- J’ai droit à une question, moi aussi ?
- Je t’en prie.
- Pourquoi tu me marches sur la bite ?
- Pardon ?
- Tu crois tout de même pas qu’à 48 ans, je vais me laisser gourmander comme un gosse de 8 ?
- Tu vois, tu as employé le terme « gourmander », c’est déjà ça, c’est un bon début…
- Dégage.

 

 

02:21 Publié dans a.2) MES TEXTES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mishima

20/12/2017

Juste une mise au point

25498254_342484412891486_6427321088968951914_n.jpg

- Je te dis ça avec le sourire, hein, je cherche pas à t’inquiéter. Mais tu piges un peu, si on n’était pas le dernier maillon de la chaîne alimentaire ?
- Genre quoi ? Au dessus du burritos, mettons, il y a nous. Et au dessus de nous, il y aurait…
- Genre « on est eu », quoi qu’on fasse… Genre tous nos hashtags n’y peuvent quedal.
- Balancer nos porcs aura servi à rien ?
- C’est pas de ça dont je te parle, chérie. Je te cause du plan où les mecs et nous sommes logés à la même enseigne. Dans la même galère.
- Y’a des fois où tu me mets la trouille, Cindy-Jennifer. Ou tu parles pire que ma mère.

 

20/10/2017

Le sujet

loup.jpg

- Et à part ça, t'as bien une opinion.
- Sur quoi ?
- Sur le sujet.
- Peut-être. J'ai surtout un souvenir.
- Vas-y, balance....
- Oh, c'est pas grand chose. C'était les illustrations très kitsch des revues des Témoins de Jéhovah qui ont tapissé mon enfance. On y voyait le loup lécher l'agneau, en plein paradis terrestre, après le jour du jugement dernier.
- Et bien ?
- Je peux envisager le jugement dernier. Mais le loup léchant l'agneau, j'y ai jamais cru.

 

09/08/2017

De retour du Havre...

IMG_20170806_105651.jpg

IMG_20170806_105501.jpg 

IMG_20170806_105213.jpg

Il y a une dizaine d'années, le sculpteur québécois Michel Goulet m'avait commandé deux courts poèmes pour l'une de ses fameuses "chaises poétiques" (l'une de ses premières installations, au Havre). Je suis tombé dessus un peu au hasard en visitant les jardins de l'hôtel Dubocage de Bléville.