UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2021

Bonheur...

... de se découvrir traduit en lithuanien.

poezija_04_2021-1100x619.jpg

1.jpg

Un grand merci à Dainius Gintalas !

3.jpg

 

06/08/2021

Merci à eux

4175919529.png

Le collectif "30 Minutes d'Insomnie" mené par Jacques Vincent vient d'enregistrer des extraits de ma "Nuit grave" (éd. La Boucherie Littéraire).  Pour les écouter, c'est ICI.
Belle écoute et merci à Magali Robergeau & Gérald Méreuze pour la musique, à Jacques Vincent pour la lecture et mise en son.

1875268981.jpg

 

 

24/07/2021

Des images (pour terminer)

hqdefault.jpg

à la toute fin
ne resteront que quelques images
celles en noir & blanc
des documentaires d’Arnaud Desjardins
consacrés
aux spiritualités les plus lointaines
les plus proches
et celles si artificielles
et tout aussi profondes
du plus grand échec commercial de
Francis Ford Coppola
One from the earth
Coppola Desjardins
j’ai écrit ces deux noms
c’est bon
je peux arrêter là mon texte

ob_217a86_37-coup-de-coeur-one-from-the-heart-f.jpg

17/07/2021

Histoire de taupes

les gens autour de moi

lisent

qu’on ne me dise pas qu’ils ne lisent pas

ils lisent sur les quais du métro

ils lisent dans le métro

ils lisent sur l’escalator

des journaux gratuits

remplis de titres comme

les français se croient en bonne santé

ou

l’économie spatiale en orbite

ou

quand les arbitres voient rouge

ils lisent tout cela

j’ignore quels effets ces phrases

produisent sous leur crâne

je sais juste certaines choses

que ces gens ratent

le nez dans leur torchon

ils ne voient pas

cette porte automatique qui s’ouvre

et se referme

avec une cadence irrégulière

ils ne voient pas

cet homme qui parle tout seul

et menace plusieurs mondes à la fois

ils ne voient pas

tout ce qui les voit

 

 

F.Houdaer (in "NO PARKING NO BUSINESS")

 

24/05/2021

Pour Jean-Claude Pirotte (parti un 24 mai)

48373227_10156953065483872_7961301733785731072_n.jpg

Aller écrire à la bibliothèque de l'I.N.S.P.E (ex-E.S.P.E, ex-I.U.F.M), au bout de ma rue.
Surprendre sur une étagère trois-quatre livres de Pirotte.
Revoir ce même Pirotte ivre, dans une pizzeria de Grigny (dans la lointaine périphérie lyonnaise où il était en résidence d'auteur), à deux doigts de frapper le serveur. Grand, violent, effrayant.
Regarder autour de moi ces étudiants et futurs enseignants.
Ils ne se dresseront jamais au milieu d'une pizzeria de banlieue, prêts à... Grands, effrayants.
Jamais.

 

20/01/2021

AU PASSÉ

 j’écrivais des poèmes

que je n’appelais pas poèmes

des poèmes avec des mots tels que

Playmobil

Nutella

V.H.S

j’en étais fier

des poèmes qui parlaient

d’un crime passionnel dans la salle des profs

du divorce de Walt Disney

du testament de Mohamed Atta

c’était de nombreuses années avant le 11 septembre

j’étais au courant des projets de Mohamed Atta

j’étais le seul

il n’avait pas commencé de recruter

ses collègues kamikazes

j’étais mieux informé que la C.I.A

au fin fond de mon collège de province

qui a dit que la masturbation rendait sourd ?

mes antennes marchaient à la perfection

la façade de mon immeuble n’était pas encore fleurie

de paraboles plus blanches que le crépi

je captais tout

 

F.Houdaer, "ANGES PROFANES"

engeances

 

 

 

13/01/2021

B. POUR B.

bukowski,gazzara,ferreri,mutti

le jeu de Ben Gazzara

dans le rôle de Charles Bukowski

a suscité beaucoup de critiques

quelque soit la sympathie que l’on peut avoir pour

l’acteur et sa filmographie

et Buk himself n’a pas été des plus tendres

à l’égard du film de Ferreri

au-delà des jeux d’égos

de la mauvaise foi des uns et des autres

de savoir qui-se-servait-le-plus-de-qui

et de tout ce qui a bien vieilli dans ces

« Contes de la folie ordinaire » (1981)

de tout ce côté théâtral digne d’un Fassbinder

je me demande sincèrement

ce qu’un acteur

aussi talentueux soit-il

peut bien comprendre à la solitude

d’un auteur

quand bien même celui-ci a fait son cabot à ses heures

pas de malentendu entre nous

j’ai plus de considération pour les bons acteurs

que pour les mauvais écrivains

mais Bukowski avait certainement pigé deux-trois trucs

que Gazzara n’a fait qu’effleurer

dans sa vie

j’ai eu l’occasion d’échanger avec un ami parisien

de Ben Gazzara

je me base sur le portrait qu’il m’en a fait

portrait qui n’avait rien d’antipathique au demeurant

mais le mec n’avait renoncé à aucun hochet

et pourquoi l’aurait-il fait d’ailleurs ?

Bukowski n’était obligé à rien

Gazzara également

tout comme Ferreri

et toi cher lecteur

toi qui attends que je te parle d’Ornella Mutti en train de

se percer les joues

tu peux

toi aussi

t’autoriser bien plus

que tu ne l’imagines

 

F.H.

(extrait d'un recueil à paraître)

 

20/12/2020

SEMAINE à NOBEL

je reviens de loin

de Stockholm pour être précis

où l’on m’a remis le Prix Nobel de la Paix

au moment de remercier

j’ai pris garde à n’oublier personne

le voyage du retour est long

fatiguant

je suis déçu qu’aucune hôtesse ne salue ma présence

dans l’avion

quand j’arrive chez moi

je constate que ma femme et mes gosses

ont laissé leur bordel envahir mon bureau

je distribue généreusement les paires de gifles

après

je me sens mieux

 

"ANGES PROFANES"

nobel,gifle,paix,avion,engelures,stockholm

 

06/12/2020

À TEMPS

engeances,la passe du vent

 

des règles non écrites

 

j'en ai trouvées la nuit

 

j'en ai trouvées à la piscine municipale

 

le jour où j'ai oublié mon maillot

 

j'en ai trouvé à une hauteur raisonnable

 

mais largement suffisante pour me donner le vertige

 

j'en ai trouvé sous le pas de charlatans remarquables

 

j’en ai trouvé

 

les jours de panne

 

les jours de grève générale insuffisamment suivie

 

ces règles non écrites concernaient

 

l'humour d'une respiration

 

des odeurs non répertoriées dans la littérature française

 

des chansons mortes

 

la politesse des rois et des manants

 

l'humidité d'une femme

 

la sècheresse d'une autre femme

 

le jeu de l'asphalte sous la chaleur

 

le jeu de l’eau en hiver

 

le craquement d'une vie d’homme

 

tout ce que nous produisons et que seuls

 

les animaux

 

perçoivent

 

afin de nous éviter

 

 

F.Houdaer, "ANGES PROFANES"

 

engeances,la passe du vent