Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2014

TRI SÉLECTIF

 

le supplément littéraire d’un fameux journal

déborde de la poubelle de mon immeuble

je l’y laisse

remonte sur mon palier où

ma voisine enseignante

m’invite à récupérer

ce qu’elle vient de jeter

avec un clin d’œil

vous voyez

je pense à vous

 

"Engeances", éd. La Passe du Vent

 

4110247708.jpg

 

 

 

05:19 Publié dans a.2) MES TEXTES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : engeances

09/11/2014

C’EST CELUI QUI DIT QUI

 

je demande peu de choses à mes frères

je leur demande beaucoup

je leur demande tout

mais pas ce qu’ils s’imaginent

de l’imagination de toute façon

ils en ont peu

et le peu qu’ils ont

ils ne savent s’en servir

que pour réduire leur monde

je demande peu de choses à mes frères

mais je connais le rôle infiniment précieux

infiniment terrible

qui est le leur

dans ma vie

une fois qu’ils l’ont rempli

sans  même s’en être rendus compte

je n’ai plus qu’à aller courir dans mon quartier

de façon à dessiner de drôles de figures au milieu des immeubles

à tenter des trajectoires capables de changer la ville

le monde

et le fond de mon cœur

et ce qui le ronge trop facilement


 

1353283373.jpg

Extrait de "FIRE NOTICE".

Le commander ? ICI (commande papier) ou (commande par internet)

En savoir plus ? Cette notule...

21/10/2014

POUR L’ANECDOTE

à quinze ans

grâce à mon premier job

formidablement pénible

je me suis offert les services

du seul prof digne de ce nom

que j’ai connu dans mon adolescence

une machine

un magnétoscope

je me suis passé

« Massacre à la tronçonneuse »

et

« Le journal d’un curé de campagne »

dans la même journée

 

aujourd’hui

j’écris de la poésie

 

09/10/2014

ÉLOGE DU CAPITALISME

ÉLOGE DU CAPITALISME

                                    (à Jérôme Leroy)

 

quand nos filles seront toutes des putes

quand elles vendront toutes leurs petites culottes sales

sur Internet

au plus offrant

cela fera toujours moins de lessive à faire

pour leurs parents

 

 

extrait d'un recueil à paraître aux Editions Les Carnets du Dessert de Lune

10/09/2014

POURQUOI ELLE ?

je comptais beaucoup

sur le film que nous allions voir ensemble

pour la fragiliser

j’espérais ne faire qu’une bouchée d’elle

à la sortie du cinéma

la toile ?

on la disait commise par un disciple de Jodorowsky

et de Zulawski

on en parlait comme du film le plus dérangé

et le plus dérangeant

de toute l’histoire du septième art

las

quand nous avons retrouvé la lumière du jour

sur le trottoir

nous avons lu

chacun dans le regard de l’autre

l’ennui qui nous avait travaillé deux heures durant

et maintenant ?

elle attendait visiblement à ce que je fasse

quelque chose

pour sauver la situation

et l’après-midi

et nos vies

j’ai regardé son visage

bronzé comme il ne l’avait jamais été

cela ne me plaisait pas

je savais qu’elle n’avait pas gagné son hâle sur une plage

mais dans son jardin

elle se vantait de mener une vie parallèle de paysanne

mais s’il y avait bien une pensée que

pour rien au monde

je n’aurais avouée

c’était que j’étais prêt à m’encalminer à la campagne

pour la voir chaque jour

s’agenouiller dans la terre

même si l’aventure devait avoir un coût exorbitant

même si cela devait finir dans le sang

du sang nous venions d’en voir plein l’écran

aucun de nous n’en avait été effarouché

 

F.Houdaer, extrait d'un recueil à paraître aux Carnets du Dessert de Lune

30/08/2014

GARE DE L’EST

 

si j’en crois Fénelon

ma langue est un patrouillis de grec

de latin

d’allemand

sans oublier des restes de gaulois

ou de celte

comme bruyère

goéland

épervier

fauteuil

si j’en crois Laborit

je ne suis qu’un fuyard

si j’en crois Nietzsche

il ne faut pas faire confiance aux poètes

si j’en crois le tableau des départs de la S.N.C.F

j’ai raté mon train

si j’en crois ma peau

je vais aborder cette femme assise contre le distributeur de sucreries

 

F.Houdaer, extrait d'un recueil à paraître aux Carnets du Dessert de Lune

 

13/08/2014

Plus qu'un bon souvenir...

lille.jpg

C'était il y a (déjà) cinq mois, mais le youtubage est tout frais (que le meilleur des hôtes, F-X Farine, soit ici encore remercié) :

 

Les blogs de Sophie G-Lucas et de Marlène Tissot figurent dans la colonne des liens, sur la gauche de mon blog.