UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2020

Monde d'avant #2 (c'était pas mieux, c'était avant)

1925562985.jpg

Et la reprise de la consommation, dans tout ça ?

2968986954.jpg

 

11:36 Publié dans où je trouve à rire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arme

27/09/2020

Degas (parti un 27 septembre)

120316770_10158857958848872_4307921652404458757_o.jpg

On met des fils de fer autour des pelouses pour arrêter les gens qui vont y déposer des statues.

Degas

 

26/09/2020

Remise à niveau (english) # 133

120327035_10157465649037091_8690040204927335755_n.jpg

 

24/09/2020

La pluie à Rethel

Alfred Flóki.png

Et je repense à une phrase que j’ai lue un jour dans un livre dont j’ai oublié le titre : « Il est trop tard en moi pour une part de moi. » Une phrase. Je la retrouverais si je fouillais les piles de livres qui sont là, et que je n’ouvre plus. Une phrase de Bernard Noël, je crois. À quoi bon me remettre à lire ? À vivre par procuration, et de quel livre le sens ne m’échapperait-il pas ? La poursuite du sens n’a pas de sens. Folie du sens, sens interdit. Mais cette part de moi, Mémoire, vieille putain fétide, retrouve-la, je t’en prie, restitue un peu de moi-même avec la pluie de Rethel et reprends ta morne masturbation. Viens-t’en tirer gloire de la giclée de sperme du pendu, Mémoire, gardienne des blessures, maquerelle des vieux étés. 

 

Jean-Claude Pirotte, "La pluie à Rethel"

Illustration Alfred Floki

 

19/09/2020

Remise à niveau (english) # 133

119473137_321640772395911_7284505207259588644_n.jpg

 

17/09/2020

"le culot, diras-tu"

119705865_10158831627408872_100775463926492472_n.jpg

Je pense que je vais te tenir pour

responsable de ma mort

mais je ne te connais pas

assez bien

sinon

nous serions maintenant mariés

 

Pour apprécier pleinement

(et je te promets

que c’est possible)

il n’est pas suffisant de lire

entre les lignes

ça c’est un jeu d’enfants

nous n’avons pas tant d’affection

pour les enfants

 

Un jour

tu prendras ce livre

comme

pour la première fois

et tu te diras :

j’ignore comment le type

a réussi son coup

 

Une ligne après l’autre

s’élève de ma fâcheuse situation

le culot, diras-tu

le putain de culot

 

Et ragaillardie par

ton indifférence

à ce sujet

sans parler

de toute la question du

passé

 

Tu te rappelleras

combien tu fus bonne avec moi

combien je fus bon avec toi

 

Et debout en quelque

lieu dominant

comme une fenêtre ou une falaise

tu apprécieras

pleinement  

 

Leonard Cohen (trad. Nicolas Richard)

 

16/09/2020

Dans le prochain "Teste" (+ "Matricule des Anges")

118832657_3247525065301019_5757959823357474133_o.jpg

En bonne compagnie (Florentine Rey, Juliette Cortese, Marie de Quatrebarbes, Anne-Sophie Tritschler, Marija Dejanovic, Juliette Mézenc, Kenny Ozier-Lafontaine, Serge Pey, Christophe Manon, Vincent Tholomé, Lionel Lathuile...) !

Un grand merci à toute l'équipe de "Teste".

EhU4jy2XkAA4kM4.jpg

Dans le dernier "Matricule", un gros dossier consacré à François Beaune, connu il y a quelques années sur Lyon... et qui a des mots très gentils à mon endroit, dans son entretien fleuve. Et, oui, ça fait plaisir.

 

 

13/09/2020

Montaigne (parti un 13 septembre)

C0oWMoqWIAQ5YIa.jpgimmagine_2_4.jpg

“ Je n’aime, pour moi, que les livres ou plaisants et faciles, qui me chatouillent, ou ceux qui me consolent et conseillent à régler ma vie et ma mort. ”

Montaigne (auquel mon blog doit son nom)

 

12/09/2020

45 minutes consacrées à un jeune poète sans le moindre avenir