Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2018

Toi aussi...

- Toi aussi, tu as rêvé que tu tatouais ta chérie, cette nuit ? Et ça ressemblait à quoi ?

- Ça ne regarde que moi.

dos.jpg

 

 

17/06/2018

Bonne fête des pères

35399325_10156523702053872_5891631850828333056_n.jpg

"Magnolia"

 

Cabaret Poétique du dimanche 17 juin !

Toujours au Périscope.

Toujours à 17 h.

Toujours entrée gratuite.

Avec :

3974798674.jpg

Marlène Tissot

stacks_image_255.png

Elisabeth Granjon

Gabriel-de-Richaud-1.jpg

Gabriel de Richaud

 

 

 

15/06/2018

"Je me débarrasse du lézard..."

Tu me demandes comment j’écris. Voici comment j’écris. Je me débarrasse du lézard. Je fuis la pierre philosophale. J’enterre ma petite amie. Je prive mes vers de ma personnalité afin de pouvoir utiliser le mot « je » autant que je le désire sans offenser ma soif de modestie. Puis je démissionne. Je fais des courses pour ma mère, ou pour quelqu’un comme elle. Je bâfre. J’accuse mes proches de ruiner mon talent. Puis tu arrives. La bonne nouvelle est pour moi.


Leonard Cohen

cohen,leonard cohen,alexandre rodchenko

 

 

13/06/2018

Quand sais-tu...

- Quand sais-tu que t’approches de la fin de ton roman en cours ? Enfin, quand sais-tu que c’est la dernière ligne droite ? Disons le dernier quart…
- Quand la trouille s’allume très fort. En même temps qu’une sorte d’évidence. On pensait pas que les voyants hurleraient si fort, si tôt… Et ben, si.
- Ça fait un peu peur, dit comme ça. Ça fait pas trop envie, en tout cas.
- Tu crois que quelqu’un a le choix ?
- Le lecteur ou la lectrice a le choix de pas l’acheter, ton livre....
- Oui, mais ça, je m’en fous. Je vais pas lui demander son avis en pleine…
- Et le libraire, lui…
- Tu cherches vraiment à m’énerver ?

12/06/2018

Remise à niveau (english) # 99

englisha.jpg

 

11/06/2018

LA réédition

34790199_468261793629703_3998509076769144832_n.jpg

Au cas où certain-e-s n'auraient pas compris pourquoi j'ai dédié "ARMAGUéDON STRIP" à John Fante...