UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2022

"... l'inverse..."

283029240_10160088237793872_16115690690098137_n.jpg

Nous voyons exactement L'INVERSE de ce qui est. Quand nous croyons voir notre main droite, c'est notre main gauche que nous voyons, quand nous croyons recevoir nous donnons et quand nous croyons donner, nous recevons. "

Léon Bloy (Mon Journal, 3 juin 1899)

 

17/05/2022

Remise à niveau (english) #165

casé.jpg

 

13/05/2022

"Dures comme le bois" (une nouvelle lecture)

Couverture_DURES COMME LE BOIS_page-0001.jpg

" Une nouvelle, c'est comme faire planer un avion en papier : il faut une bonne impulsion, un parcours sans trou d'air et un atterrissage subtil. Le recueil de Judith Wiart et Frédérick Houdaer joue avec ces difficultés dans des récits courts, voire très courts, menés de manière énergique et retorse parfois. Derrière les situations bizarres, parfois comiques (comme cet homme propriétaire d'une parcelle de jardin ouvrier qui n'y fait rien pousser), on décèle une violence profonde autour de ces libertés que l'on s'autorise ou non de prendre. Cette violence peut aussi bien venir de l'extérieur, à travers la famille, la société, que de l'intérieur, ce que l'on porte en soi et qui peut nous abîmer sans que l'on comprenne toujours pourquoi.
Un recueil de nouvelles, c'est un panorama, panorama des violences intimes contemporaines, pas forcément dans le sang, pas forcément physiques, plus tortueuses, plus torturées. Et s'il y a beaucoup de tendresse pour les personnages qui traversent les pages, on ne cherche pas à enjoliver leurs dilemmes. Derrière l'écriture douce, les descriptions drôles, on ne cache pas la réalité, y compris lorsque toucher la main d'un enfant pour corriger sa manière d'écrire devient aux yeux de certains le crime absolu. C'est une forme d'élégance que de présenter ainsi les paradoxes de nos sociétés civilisées sans nous imposer un jugement tranchant. On peut d'autant plus apprécier les mots, la variété des registres, sans que cela paraisse simplement léger. "
 
 
Commander l'ouvrage : ICI
 

04/05/2022

"La loi"

18199398_10155317828768872_1517957121157675733_n.jpg

Détail cocasse : dans le roman, il est question de la Sophia Loren et de la Lollobrigida comme de deux références incontournables pour les femmes italiennes de l'époque... Dans l'adaptation au cinéma (réalisée par Jules Dassin), c'est la Lollobrigida qui tient le rôle principal ! Pas vu ce film (Vailland l'a renié), mais le roman, quelle claque (surtout les quarante dernières pages).

 

03/05/2022

Remise à niveau (english) #164

278631184_10160052572473872_2655870928587771483_n.jpg

That is the problem with this rich and anguished generation. Somewhere a long time ago they fell in love with the idea that politicians— even the slickest and brightest presidential candidates—were real heroes and truly exciting people.

Hunter S. Thompson
(Photo prise lors des obsèques religieuses de Johnny Hallyday)

 

27/04/2022

Progrès du jour

278679662_10159509482260772_1307390252782968306_n.jpg

 

25/04/2022

Une heure de podcast...

... avec les excellentes questions de Christophe Jubien.
J’y balance pas mal de choses (l'auto-censure dans le milieu de la poésie, différence roman-poésie, etc.)… Et mes poèmes côtoient Bruce Springsteen & Claude Vercey (il y a plus mauvaise compagnie).
L'écouter ? Ici.

885673_10153132861008872_422550046450948181_o.jpg

 

 
 

24/04/2022

Qui

arno bashung.jpg

Qui se souviendra que la cerise
fut une fleur ?
 
Qui dira que l’arbre fut un
bouquet qui dépassa
l’entendement du monde ?
 
N’est-il pas de tocsin pour
nous avertir de cette mort qui
vient par la beauté ? 
 
François Jacqmin
 

23/04/2022

PARUTION

Houdaer.jpg

Mon dernier recueil ?
Le découvrir, le commander ?