Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Remise à niveau (english) #75

21762153_10155835742540337_8367808002782026938_n.jpg

 

29/09/2017

MAUDIT MANèGE

- Toi, au moins, tu es observateur... ça ne m'étonne pas que t'écrives des romans... (...) Mais tu as l'air d'oublier une chose. Ma femme s'est BARREE avec un marchand de voitures. Ma fille se BARRE avec un marchand de voitures. Tu ne trouves pas qu'ils en font un peu trop, ces gars-là ?...

Je reconnaissais que c'était dur à avaler. Je ne savais pas s'il méritait un tel coup du sort, mais je pensais pour ma part qu'il valait toute la profession à lui tout seul et même beaucoup plus que ça. Henri était un fabuleux écrivain, sûrement un des meilleurs de tous, mais il faut se lever de bonne heure aujourd'hui pour se vendre un bouquin de poèmes, la plupart des gens ne savent pas que ça existe encore. (...) Je n'étais rien à côté de lui. Heureusement, il y avait une justice et mes bouquins rapportaient assez de fric pour nous deux.

63577771_12744560.jpg

 

 

28/09/2017

Y'a des jours...

... comme ça.

 

24/09/2017

Remise à niveau (english) #74

FB_IMG_1506271914705.jpg

 

23/09/2017

Guttierez (bis)

ppm_medias__image__2001__9782226121592-x.jpg

 «  J’étais en train d’abandonner tout ça, d’envoyer au diable la prose élégante et mesurée, celle qui évite tout ce qui pourrait ressembler à une atteinte à la morale et aux bonnes manières. Le respect, je n’en pouvais plus. (…)

Et je me sentais bien dans cet immeuble puant, avec ces gens qui n’étaient aucunement cultivés, aucunement intelligents, qui ne connaissaient rien de rien et qui résolvaient tout – ou compliquaient tout – avec des cris, des gros mots, de la brutalité, des coups. C’était comme ça, point final. »

Pedro Juan Gutierrez

ICI également

 

Dans ma cuisine, dans ma voiture (et ailleurs)...

Cindy-Jennifer et moi, en voiture :
- Tu sais, Cindy, figure-toi que pas plus tard qu’hier soir, j’avais Heptanes Fraxion dans ma cuisine…
- Et tu ne pouvais pas me prévenir ?
- Oui. Enfin, non. C’était une soirée « poésie & amitié virile & apéricubes ». Tu connais le principe : joutes de Bretzels, jeu de massacre… Et donc, figure-toi qu’à un moment, je demande à mon invité son poids et sa taille, crac, comme ça, une intuition…
- Evite de poser ce genre de question à des poétesses…
- Non, mais… Là où je veux en venir… Tu sais ce qu’il me répond, Heptanes Fraxion ? 80 kilos. 80 KILOS ! COMME MOI !
- O.K., mais il mesure pas dix centimètres de PLUS que toi, Heptanes Fraxion ?
- Regarde la route quand tu conduis, Cindy. Et le volant, avec les deux mains s’il te plaît. Je suis là pour t’apprendre.

 

22/09/2017

Et si...

... Bibi Fricotin avait inspiré le fameux (et génial) "District 9" de Neill Blomkamp ?

bibi fricotin et ET.jpg