UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2019

Rilke / Jaccottet

Il serait temps maintenant que les dieux
sortent des choses habitées...
Et qu'ils renversent chaque mur de ma maison.

Nouvelle face. Le vent seul
que ferait cette page en tournant, suffirait
à retourner comme une motte l'air :
champ nouveau pour le souffle. Vous, dieux ! 
souvenez-vous, qui dormez dans les choses,
qui vous levez gaiement, qui vous lavez le cou
et le visage aux sources que nous devinons,
qui ajoutez légèrement votre fraîcheur
à ce qui semble plein, au plein de notre vie : 
que ce soit encore une fois votre matin.
Nous répétons. Vous seuls êtes premiers.
Le monde en même temps que vous se lève ; aux cassures
de nos échecs brille un commencement. 

"Poèmes épars"

rilke,jaccottet,philippe jaccottet

22/08/2019

Nappe

601468_10151817978298872_16304075_n.jpg

- Et vous pensez vraiment qu'en additionnant des verres d'eau tiède, on finit par obtenir de l'eau chaude ?

 

19/08/2019

Tarentinade

Tandis que tout le monde y va de son avis sur le dernier Tarentino (« Le chien de Brad Pitt joue mieux que sa voiture », « Non, c’est l’inverse ! »), je re-partage les quelques lignes que j’avais griffonnées à chaud sur « The hateful height » son avant-dernier film. Attention, critique de haute volée (étonnamment, j’y mentionne à deux reprises un metteur en scène qui apparaît comme personnage dans le « Once upon a time in Hollywood » sorti cette semaine) !

«  Meilleur film de poudreuse depuis "Le bal des vampires" de Polanski.
Meilleure "pire dernière scène" depuis "Chinatown" (du même Polanski).
Meilleure "Exécution de Milady" depuis "Les trois mousketeer" de Richard Lester.
Meilleure scène de crucifix dans la neige...
Meilleur recyclage de musik de Morricone depuis... »

tarentino,the hateful eight,les huit salopards,once upon a time in hollywood,polanski,brad pitt

 

 

18/08/2019

"La belle et la bête" # 2

49648125_10157018122293872_290947531376951296_n.jpg

49512283_10157018122513872_4869458578164940800_n.jpg

50491073_10157029549683872_4191627221762310144_n.jpg

Maurice Tillet (le véritable "Shrek")

 

17/08/2019

Ultraviolence

68428690_10157552344603872_257928814942748672_n.jpg

Illustration de Cecil Aldin.

 

03/08/2019

Remise à niveau (english) # 112

67239252_10157502409643872_4359872858957021184_n.jpg

" What do you mean, 'not ideal circumstances' ? "

André François

(Illustration pour "Punch", 1954)

 
 
 

02/08/2019

"Nous vivons dans..."

67296874_10157524084878872_2824899337467723776_n.jpg

Nous vivons dans l'oubli de nos métamorphoses.

Paul Eluard

01/08/2019

"La nue-propriété plutôt que l’usufruit..."

1.jpg

J’emploie les mots à la source, dans leur innocence première. La nue-propriété plutôt que l’usufruit. Mais ce sont de pieux coquins et qui me jouent des tours pendables. Dès qu’on ne les a plus à l’œil, ils vous cherchent noise, font des fugues. Et caméléons avec ça ! Tantôt ils ne montrent que leur panache blanc, tantôt que leurs entrailles. Et leurs malices étymologiques. D’avoir fait le poisson dans le secondaire ils gardent quelque écaille, et quelque plumasserie d’avoir hanté le ptérodactyle. Par-delà le dictionnaire, ils ont leur tempérament. À force de fréquenter les hommes, de partager nos aventures et l’odeur de nos amours, ils ont attrapé quelque hommerie : ce sont de petits hommes.
Voyez comme “amoureux” vous a un air tendre, tandis qu’“amant” met les pieds dans le plat.
(…)
Il y a aussi les expressions toutes faites, parfois fertiles en perspectives savoureuses ou équivoques… 

Joseph Delteil

31/07/2019

"La belle et la bête" # 1

1.jpg

2.jpg

3.jpg

(pour nourrir un chantier d'écriture en cours… N'hésitez pas à m'envoyer vos plus belles photos à frederick.houdaer@laposte.net, ou via Messenger sur Facebook)