Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2018

Daniel Biga (né le 23 mars 1940)

TU ES

 

un objet utile moins que

l’âne évidemment pensait ton père

Toute la ville t’a aimée

tu en as rendu quelques-uns contents

et comme on dit

il n’y a que les trains qui ne te soient pas passés dessus

Et moi à ton tour je me rendis heureux

cependant que presque timidement

tu te vendais pour un amour parfois exceptionnel

notre petite putain bougnoule

dans un bordel de Béchar

 

où es-tu maintenant

et que t’a fait le Monde ? 

 

Daniel Biga, « Oiseaux mohicans, 1969"

biga,daniel biga,oiseaux mohicans,1969

 

20/02/2018

La poésie hexagonale, c’est quoi ?

Des guirlandes de niaiseries humanisantes, des Siméoneries en cascades et volutes ?

Ou des expériences de laboratoire ayant tourné court depuis longtemps ? Des échantillons cérébraux signés par d’éternel(le)s étudiant(e)s demandant toujours l’autorisation avant de parler ?

Sinon ? D’autres pistes ?

Ici, pour commencer.

Et peut-être ailleurs… (glissez-les en commentaires, svp)

realpoetik

 

 

04/02/2018

Mort à la poésie

lach.jpg

oh mais j'en peux plus à la fin

des poètes s'écriant main sur le cœur :

« la poésie n'est pas morte ! »

 

l'acharnement thérapeutique

fait de ma joie du bœuf trop cuit

 

à la fin merde 

 

elle a qu’à foutre sa beauté sous un TER

comme Attila József

elle a qu’à dézinguer sa pipe heureuse en Sibérie 

ou en Syrie elle a qu’à prendre

un obus dans l'aorte 

elle est pas non plus ingénue

la poíêsis...

 

écrasez-la sur le gravier 

moquez-la sur l’asphalte 

et violez-la sur le lino

elle est pas prude...

vicelarde peut-être...

méfiez-vous d’elle 

 

elle attend sans trembler l'enfer bouillant

pour aiguiser ses crocs de loup 

et monter se refaire une santé d'ogre

 

en dévorant tour à tour

son cercueil sa tombe

et l’anus horrifié de ses croquemorts

 

Laurent Bouisset,

extrait de « SOLEIL PLOUC », bientôt publié au Pédalo Ivre

 

05/01/2018

Dans la bibliothèque lyonnaise de La-Part-Dieu...

biblio.jpg

 

23/12/2017

Prix Kowalski

Prix Kowalski

- Ce matin, j'ai eu entre les mains les recueils retenus pour le prix Kowalski des lycéens.
- C'est un prix de poésie ?
- C'est ça.
- Et alors ? Cette sélection ?
- Non, rien.

 

26/07/2017

“It’s much too hot..."

It’s much too hot, my prostitute,

to cradle, God knows

But I like to keep the edge of your foot

All night between my toes.

Aleister Crowley

307287_10150348845978872_504447220_n.jpg

“Monsieur Crowley a toujours été, à mon avis, un bon poète.”
G.K Chesterton

 

02/06/2017

Trois question (#6 bis)

Mea culpa : les précédentes réponses de Roger Lahu étaient extraites d'un courriel privé (je les trouvais intéressantes... Suis comme ça, moi, dès que je décroche du scoop à même de faire chanceler des gouvernements, du off bien saignant...)

Donc, bref, en résumé, voici les bonus :

 

Quel lieu aimeriez-vous voir investi par la poésie ?

  • Ici , notre bas & toujours même

Et accessoirement (tout à fait accessoirement)  :

  • Tous les panneaux d’affichage pour les élections (en lieu & place des tronches des « candidats »)
  • Au pied du mur , des murs , tous les murs . (le poème écrit à ces dits pieds étant : « ici un mur »)

 

Un moment de poésie que vous avez vécu récemment ?

Aucune hésitation : au bord de la rivière canne en pogne quand le moulinet fait tttttzzzzzzzzzzzztttttzzzzzzzzzzzzzzz à la 6eme truite d’un jour de mai

 

Que manque-t-il à la poésie aujourd’hui ?

Absolument rien ! mais elle manque – sans qu’ils le sachent - à ceux qui passent à côté d’elle sans lui jeter un regard comme si elle était une SDF bien crados ! (ce qu’elle est plus ou moins en réalité vraie)

roger lahu,lahu,trois questions