Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2018

"Je me débarrasse du lézard..."

Tu me demandes comment j’écris. Voici comment j’écris. Je me débarrasse du lézard. Je fuis la pierre philosophale. J’enterre ma petite amie. Je prive mes vers de ma personnalité afin de pouvoir utiliser le mot « je » autant que je le désire sans offenser ma soif de modestie. Puis je démissionne. Je fais des courses pour ma mère, ou pour quelqu’un comme elle. Je bâfre. J’accuse mes proches de ruiner mon talent. Puis tu arrives. La bonne nouvelle est pour moi.


Leonard Cohen

cohen,leonard cohen,alexandre rodchenko

 

 

12/06/2018

Remise à niveau (english) # 99

englisha.jpg

 

24/05/2018

GUIMO (Marc)

Laisse les étoiles tranquilles

leur cadastre est déjà impeccable

 

Laisse le cœur dans la poitrine

tu n'es pas médecin

 

Laisse la nuit aux veilleurs

et la nature aux espèces disparues

 

Laisse ton être et ton âme

picoler dans un coin

 

(...)

 

Laisse les fleurs se vendre

et adoucir les couples

 

Laisse tes morceaux

mijoter une heure ou dix ans

 

Ca va aller

n'écris pas tout de suite

 

Tu es trop propre

tu n'es pas prêt

 

Ce n'est pas toi que tu cherches

on s'en fout de toi

 

Tu peux calculer tous les jours

le diamètre de ta sphère

 

Le petit vieux marrant du rez-de-chaussée

est plus important

 

(...)

 

Marc Guimo, "La poésie, personne n'en lit"

(éditions La Boucherie Littéraire)

 

23/03/2018

Daniel Biga (né le 23 mars 1940)

TU ES

 

un objet utile moins que

l’âne évidemment pensait ton père

Toute la ville t’a aimée

tu en as rendu quelques-uns contents

et comme on dit

il n’y a que les trains qui ne te soient pas passés dessus

Et moi à ton tour je me rendis heureux

cependant que presque timidement

tu te vendais pour un amour parfois exceptionnel

notre petite putain bougnoule

dans un bordel de Béchar

 

où es-tu maintenant

et que t’a fait le Monde ? 

 

Daniel Biga, « Oiseaux mohicans, 1969"

biga,daniel biga,oiseaux mohicans,1969

 

20/02/2018

La poésie hexagonale, c’est quoi ?

Des guirlandes de niaiseries humanisantes, des Siméoneries en cascades et volutes ?

Ou des expériences de laboratoire ayant tourné court depuis longtemps ? Des échantillons cérébraux signés par d’éternel(le)s étudiant(e)s demandant toujours l’autorisation avant de parler ?

Sinon ? D’autres pistes ?

Ici, pour commencer.

Et peut-être ailleurs… (glissez-les en commentaires, svp)

realpoetik

 

 

04/02/2018

Mort à la poésie

lach.jpg

oh mais j'en peux plus à la fin

des poètes s'écriant main sur le cœur :

« la poésie n'est pas morte ! »

 

l'acharnement thérapeutique

fait de ma joie du bœuf trop cuit

 

à la fin merde 

 

elle a qu’à foutre sa beauté sous un TER

comme Attila József

elle a qu’à dézinguer sa pipe heureuse en Sibérie 

ou en Syrie elle a qu’à prendre

un obus dans l'aorte 

elle est pas non plus ingénue

la poíêsis...

 

écrasez-la sur le gravier 

moquez-la sur l’asphalte 

et violez-la sur le lino

elle est pas prude...

vicelarde peut-être...

méfiez-vous d’elle 

 

elle attend sans trembler l'enfer bouillant

pour aiguiser ses crocs de loup 

et monter se refaire une santé d'ogre

 

en dévorant tour à tour

son cercueil sa tombe

et l’anus horrifié de ses croquemorts

 

Laurent Bouisset,

extrait de « SOLEIL PLOUC », bientôt publié au Pédalo Ivre

 

05/01/2018

Dans la bibliothèque lyonnaise de La-Part-Dieu...

biblio.jpg