Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2011

Élégie

Il a plu des saumons

le jour où sa mère a été enterrée.

 

Les saumons sont tombés dans l’herbe

au milieu des pierres tombales

 

et se sont efforcés de respirer.

Ils voulaient survivre.

 

Elle en a pris autant qu’elle pouvait

dans ses bras, dans ses poches

 

et a couru vers la rivière

qui coulait à travers le cimetière.

 

Les saumons agonisaient.

La rivière était morte.

 

Elle a plongé dans l’eau.

Elle avait besoin des saumons pour nager.

 

Sherman Alexie, in "RED BLUES" (trad. Michel Lederer)

 

versailles2[1].jpg

Au début de l’été, j’ai emprunté à la bibliothèque un (gros) recueil de poèmes de cet auteur amérindien (je gardais un bon souvenir de la lecture de son premier roman voilà quelques années).

Il ne m’a pas fallu beaucoup de pages pour me convaincre que j’avais affaire à un véritable poète.

Amateurs de Yakarisme facile s’abstenir (l’auteur reconnaît très vite ne même pas savoir monter à cheval !).

L'image ? Je ne sais plus où je l'ai chipée. Sûrement ici.

Commentaires

L'image c'est Versailles. Un film sublime. Le livre, je découvre, putain je vais encore creuser mon découvert !

Écrit par : thoams | 19/09/2011

Nom de Dieu, c'est beau!
Et au milieu de tout ça http://blog.prix-litteraires.info/
eh ben ça détend. Merci, M'sieur Houdaer!

Écrit par : Etienne de L'Abbaye | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.