Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2017

Fallet

René FALLET,fallet

Il est préférable de mourir à cinquante ans en ayant usé, abusé de l'existence sous toutes ses coutures, à l'envers, à l'endroit, couché, n'importe comment, pourvu qu'elle ait servi à quelque chose, que de la terminer à quatre-vingts ans sans un souvenir qui en vaille la peine, après avoir besogné comme un con pour des prunes, fait trente-six gosses à une rémouleuse de lentilles et avoir décroché des certificats de bonne conduite, de bonne tenue, de bon travail, à en fournir ses cabinets de papier hygiénique pour l'éternité…

René FALLET, "Banlieue sud-est"

 

31/07/2015

Vrac de vrac # jenesaisplus

D'abord, du local, une photo de ma chère place de la X-Rousse. Elle date de 1860, on y relève la présence de quelques spectres. Et cette question : nous, les membres du "Syndicat des poètes qui vont mourir un jour", à quel moment apparaîtrons-nous à l'état de fantômes ?

x rousse 1860.jpg

Une brève revue de presse, ensuite. Un brin sérieuse.

Cet article consacré à la loi sur le renseignement qui vient d'être votée.

Cet autre sur "La déconnexion volontaire, nouvelle fracture numérique".

Ce troisième papier sur la souffrance animale (mais pas que) en été.

Pour "alléger" cette notule, un avertissement adressé à quelques amis grâce à un moustachu et à une guitare : 

 

26/08/2012

Compile Face-Bouquienne # 5

Frédérick Houdaer

est un artiste très très courageux & très très engagé qui ne craint pas de dire HAUT & FORT que... la poutine est un plat dégueulasse saturé de graisse. Voilà. / hurlait quand sa mère essayait de lui enfiler une cagoule dans les années 70. N'est donc pas prêt à se coiffer d'une espèce de chaussette géante à trou, en solidarité avec les Pussy Riots. Mon courage a ses limites. / encore impressionné par la pleine page que le journal Le Progrès a consacrée à la ville de Sète, où il est question de son port, de son Brassens, de son Valery, de son (ses) cimetière(s), avec l'interview d'une nana de l'office du Tourisme à la clé... Une pleine page du Progrès, ça fait plein de signes, celle-ci comptait au moins trois ou quatre articles... et PAS UNE LIGNE sur le Festival de Poésie Voix Vives qui s'y tient chaque année ! Chapeau... / en pleine injonction intra-musculaire ! / « J’en reviens au côté utilitaire des langues et ne puis que constater qu’il porte un détriment sérieux à ce qu’il y a en elles de beaucoup plus important qui est afférent à la cantilène et ce qu’elle signifie et au rythme et ce qu’il signifie, et au timbre, au registre, aux espacements, au silence, aux tenues, aux anacrouses, aux phénomènes de rationalité ou au contraire d’irrationalité connumérée, dinumérée, en bref, tout ce qu’il y a de si excitant et de si digne d’intérêt dans le débit prosaïque. C’est splendide, à vrai dire, d’entendre vibrer comme vibre un bocal dangereusement significatif cet instrument étourdissant qu’est un être. » Charles-Albert Cingria in *Florides helvètes et autres textes*, L'Âge d'Homme, 1983 (p.89) / Ciao Toppi

toppi.jpg

/ La pire restauration de l'histoire ? / Claude Hagège : "Imposer sa langue, c'est imposer sa pensée" / à suivre... 

24/11/2011

Le Gang des Lyonnais # 1

2d2b915ae05cf3ac42e20cf67e147a4f.jpg

 « Je suis un homme de télévision, je la fais, et je sais que le meilleur moyen d’éteindre la lecture, de tuer toute curiosité, d’abandonner ses projets de voyage ou de refuser de sortir le soir, c’est d’allumer cette saloperie. »

Jacques Martin, in « L’autre journal » (1992)

06:52 Publié dans LyonnÈseries | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : martin, brassens

25/07/2011

Mon cadeau d'anniversaire (pour vous)

Avertissement : cette vidéo parle de littérature et d'amitié...

 

18/05/2011

Las de la porsherie ambiante...

... je ne m'astreindrai sûrement pas à résumer l'affaire...

strauss-kahn.jpg

... me tournerai vers des valeurs sûres, envisagerai de vendre mes poèmes un par un plutôt qu'en recueil (histoire de me faire une marge plus importante), finirai pas trouver un Président pour lequel voter...

machine.jpg

... machinerai ce que je pourrai.

22/09/2010

Le jour où jamais...

Sachant qu'après le 22 septembre, il y a le 17 octobre (cliquez sur l'image pour la lire dans son intégralité).

Cabaret Poetique 2.jpg