UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2019

Quelle option ?

un jour mon vieux s’est réveillé

avec un troisième bras

cela faisait déjà quelques temps

que son cerveau présentait des signes de dysfonctionnement

mais j’ai refusé de prendre les choses au tragique

après tout un troisième bras

cela pouvoir avoir son utilité dans une période

où tout devenait plus compliqué pour vous

j’ai sorti ce genre d’arguments à mon paternel

mais c’était comme de pisser dans un violon

 

quand son troisième bras a commencé

à vouloir l’étrangler

j’ai dû décrocher le téléphone

et emmener mon vieux en consultation

je continuais de dédramatiser autant que je pouvais

tandis qu’il me vantait

mi-terrifié mi-fasciné

la force de son troisième bras

avec lui

me jurait-il

j’aurais remis ta mère à sa place

j’aurais eu besoin que d’une baffe

et elle se serait tenue à carreau pour plusieurs années

en fait

c’était le bras long qu’il aurait aimé avoir

suffisamment pour rattraper sa femme

jusqu’au Liban où elle s’était barrée

j’ai décidé de lui faire parler de ses ongles

parce que c’était sans danger

et que le toubib venait nous chercher dans la salle d’attente

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

 

07:26 Publié dans a.2) MES TEXTES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bras

25/02/2019

LES POÈTES DÉÇOIVENT

un jour que je rencontrais Gaston Miron

je lui ai montré mon tatouage

et il ne lui a pas plu

ce « POETRY » gravé en typo remington

sur l’intérieur de mon avant-bras droit

lui a fait faire la grimace

le regard du québécois s’est fait aussi noir

que les lettres épaisses gravées dans ma chair

bref

vous avez compris que le bonhomme ne m’a pas invité

à manger une poutine dans la foulée

tout cela n’est pas important

je disposais de bons de réduction pour le Burger King du coin

j’ai pu remplir mon plateau

pour quelques dollars seulement

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

18/02/2019

qu’est-ce qu’un anniversaire ?

qu’est-ce qu’un anniversaire ?

un trou noir

ou blanc peu importe

percé de bougies jamais soufflées

parce que jamais allumées

je me souviens de chaque anniversaire

que je n’ai pas fêté

entre l’âge de trois ans et ma majorité

les réveillons ont connu le même sort

je me souviens du dernier

du tout dernier anniversaire auquel j’ai eu droit enfant

je ne risque pas d’avoir de souvenir plus ancien

je l’ai choisi comme premier souvenir

j’avais exceptionnellement pu monter dans le lit des parents

en leur absence

j’étais entouré de nombreuses bandes dessinées

je me souviens d’un album de Woody Woodpeeker

le pic-vert fou

je me souviens du dessin de sa crête et de son bec

j’écris ces mots

au fond de mon canapé

des bouquins à portée de main

je transforme chacune de mes journées

en journée d’anniversaire si je le souhaite

je me passe des adultes

maintenant

 

11/02/2019

DE TAILLE À ME DÉCEVOIR

j’ai rêvé que

je présentais mes enfants à Charles Bukowski

cela se passait dans un rade lugubre

où il ne me serait jamais venu à l’esprit d’emmener mes gosses

à l’état de veille

et Bukowski se montrait peu amène avec eux

toute la famille finissait par quitter le lieu sous ses injures

au réveil

j’ai sorti tous les bouquins de Hank en ma possession

vidé deux étagères de ma bibliothèque

il y avait même des recueils en v.o

j’ai cassé les prix et

tout vendu sur internet dans la journée

le lendemain je me suis demandé

quel auteur mériterait les étagères disponibles

faute de le trouver

j’ai fini par garnir les niveaux trois et quatre de ma bibliothèque

avec des piles de revues gratuites

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

04/02/2019

Piles

à un salon du livre

une femme s’est approchée de mon stand

de ma table

pour me dire

ma mère est immense sur Terre

puis elle a saisi l’un de mes recueils

l’a feuilleté comme si

elle y cherchait

la phrase qu’elle m’avait murmurée

je savais qu’elle ne la trouverait pas

mais je l’ai laissée faire

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

30/01/2019

Dialogue assis

50866889_10157071699238872_5119600746249060352_n.jpg

- Et vous me dites avoir été publié par les plus grands ?
- Tout à fait, très chère.
- Mais… grands comment ? Parce que… vous n’êtes pas gigantesque, Victor. Vous n’êtes pas un auteur gigantesque.
- Laissez-moi le temps de déployer mes ailes, ma chère enfant.
- Je veux bien essayer de me montrer patiente, mais…
- Vous ne savez déjà que trop bien vous montrer cruelle.
- Ne soyez pas désagréable… Cela ne vous grandit pas… Cela ne vous fait pas grandir dans mon estime.

 

28/01/2019

COIFFE ORANGE

donald trump a décroché le job

mes amis enragent et pleurnichent sur les réseaux sociaux

en bas de chez moi

un nouveau magasin vient d’ouvrir

vendant exclusivement

jeux de société et de patience

j’en pousse la porte pour m’acheter un puzzle de 1000 pièces

un spécial « Pollock »

parce que j’aime bien les peintres financés par la C.I.A.

je n’aurai pas trop de tout l’automne

pour recomposer le tableau

le temps d’assimiler tout un nouveau vocabulaire

impeachment

shutdown

placer ces mots dans mes poèmes

devrait m’aider à les retenir

 

à quoi finira par ressembler

le puzzle dans lequel moi et mes amis

prenons place ?

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

21/01/2019

MORCEAUX

les gentils organisateurs

avaient gentiment organisé les choses

au point que je n’avais pas eu une minute à moi

la première journée

je n’avais pas vu grand-chose

de leur ville si charmante

un manège face à la gare

un bout de fleuve à l’extrémité d’une rue piétonne

et une place qui aurait été splendide

si elle n’avait pas été défigurée par

un marché de noël

la température était douce

la mer à trente kilomètres seulement

je n’étais pas chez moi

c’était tout ce qui ce qui comptait

 

(extrait d'un recueil à paraître)

 

14/01/2019

MAGIE DU COUPLE

l’alpiniste escalade la montagne

quand il rejoint sa copine au camp de base

il lui parle de ce à quoi il a goûté là-haut  

de cette réalité profonde

évanouie comme un rêve

depuis qu’il est redescendu

 

sa copine en bonne scientifique

ne trouve à lui parler que de l’hypoxie

rabaisse son expérience à une forme d’ivresse des hauteurs

facilement explicable

 

ils se disputent

fort

très fort

ils se réconcilient autour d’une bonne raclette

et d’une bouteille de bergeron

au son d’une avalanche