Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2018

"SOLEIL PLOUC" de Laurent Bouisset

les gens qui disent de mes textes
qu’ils sont noirs...
un peu trop noirs...
un peu trop chargés en noirceur quand même...

c’est pas demain la veille qu’ils obtiendront de ma part un nuage de lait...

bouisset1.jpg

Le commander ? ICI

 

21/03/2018

Printemps des... de quoi ?

- Et toi, Fred, tu fais quoi pour ce Printemps des poètes ? Quelle est ta position face aux polémiques, blabla...
- T’occupe, tu peux pas comprendre…

kermit.jpg

- Non, mais... Sérieusement. Tu ne déprimes pas trop ?

- Pas le temps. J'ai le prochain titre du Pédalo Ivre à aller chercher chez l'imprimeur.

- C'est quoi.

- Une tuerie. Ca s'appelle "SOLEIL PLOUC", c'est signé Laurent Bouisset.

- Et autrement ?

- Autrement, je me renseigne. Ici, par exemple, je lis ce que Jean-Baptiste Happe nous raconte sur Sammy Sapin (tous deux seront également publiés cette année au Pédalo). Voilà... Et toi, tu fais quoi ?

 

04/02/2018

Mort à la poésie

lach.jpg

oh mais j'en peux plus à la fin

des poètes s'écriant main sur le cœur :

« la poésie n'est pas morte ! »

 

l'acharnement thérapeutique

fait de ma joie du bœuf trop cuit

 

à la fin merde 

 

elle a qu’à foutre sa beauté sous un TER

comme Attila József

elle a qu’à dézinguer sa pipe heureuse en Sibérie 

ou en Syrie elle a qu’à prendre

un obus dans l'aorte 

elle est pas non plus ingénue

la poíêsis...

 

écrasez-la sur le gravier 

moquez-la sur l’asphalte 

et violez-la sur le lino

elle est pas prude...

vicelarde peut-être...

méfiez-vous d’elle 

 

elle attend sans trembler l'enfer bouillant

pour aiguiser ses crocs de loup 

et monter se refaire une santé d'ogre

 

en dévorant tour à tour

son cercueil sa tombe

et l’anus horrifié de ses croquemorts

 

Laurent Bouisset,

extrait de « SOLEIL PLOUC », bientôt publié au Pédalo Ivre

 

14/10/2017

C'était le Cabaret Poétique du 8 octobre 2017

10-Antoine-LnP_17.jpg

Laurent Bouisset

02-Antoine-LnP_17.jpg

Katia Bouchoueva

04-Antoine-LnP_17.jpg

Perrin Langda

09-Antoine-LnP_17.jpg

Estelle Dumortier

07-Antoine-LnP_17.jpg

Emanuel Campo

08-Antoine-LnP_17.jpg

Catherine Serre

13-Antoine-LnP_17.jpg

Nicolas Vargas

03-Antoine-LnP_17.jpg

Un visiteur

15-Antoine-LnP_17.jpg

Toutes ces traces ont été glanées par Antoine le Non-Photographe

16-Antoine-LnP_17.jpg

 

10/10/2017

Retour sur le Cabaret Poétique du 8 octobre 2017

sans-titre.png

Ce n'est pas mon habitude de revenir sur un Cabaret passé pour me délivrer un satisfecit.

Mais ce Cabaret-ci, c'était... quelque chose. Vous faites partie des absents ? Vous avez eu tort. Malgré les 95 personnes présentes dans la salle, on aurait pu vous faire une petite place.

M'arrivent des retours très positifs de gens pas du tout "du sérail" qui ont a-do-ré ce moment... Si vous avez pris quelques photos, n'hésitez pas à me les envoyer (frederick.houdaer@laposte.net)

Un autre détail qui ne trompe pas : dans un état hyper-affaibli une heure avant le Cabaret, j'ai été requinqué par l'énergie de mes quatre invités.

Je n'oublie pas qu'au cœur de l'été, j'ai envisagé de raccrocher les gants, écoeuré que j'étais par les récents Etats Généraux de la Poésie tels qu'ils ont été organisés (et peut-être aussi fatigué au bout de sept années à porter ce rendez-vous).

Moralité ? Cherchez-la vous-même.

 

P.S : La photo, prise à la sortie du Cabaret, est signée Judith Wiart. De g. à d. : Perrin Langda, Chéri-Bibi, Emanuel Campo, Laurent Bouisset et Nicolas Vargas. Merci à eux.

 

 

06/10/2017

Cabaret Poétique du dimanche 8 octobre...

... à 17 h, au Périscope. Entrée libre.

Générique officiel :

foto laurent.jpg

Laurent Bouisset

ec.jpg

Emanuel Campo

pl.jpg

Perrin Langda

nv.jpg

Nicolas Vargas

 

 

30/01/2017

Laurent Bouisset

Auteur. Traducteur. Il était plus que temps que je le rajoute à ma colonne de liens (à gauche de cet écran).

Son C.V.

Sa façon de régler son compte au CIPM

Son parcours de traducteur

Son site.

Son passage au dernier Cabaret Poétique :