Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2017

C'était le Cabaret Poétique du 8 octobre 2017

10-Antoine-LnP_17.jpg

Laurent Bouisset

02-Antoine-LnP_17.jpg

Katia Bouchoueva

04-Antoine-LnP_17.jpg

Perrin Langda

09-Antoine-LnP_17.jpg

Estelle Dumortier

07-Antoine-LnP_17.jpg

Emanuel Campo

08-Antoine-LnP_17.jpg

Catherine Serre

13-Antoine-LnP_17.jpg

Nicolas Vargas

03-Antoine-LnP_17.jpg

Un visiteur

15-Antoine-LnP_17.jpg

Toutes ces traces ont été glanées par Antoine le Non-Photographe

16-Antoine-LnP_17.jpg

 

10/10/2017

Retour sur le Cabaret Poétique du 8 octobre 2017

sans-titre.png

Ce n'est pas mon habitude de revenir sur un Cabaret passé pour me délivrer un satisfecit.

Mais ce Cabaret-ci, c'était... quelque chose. Vous faites partie des absents ? Vous avez eu tort. Malgré les 95 personnes présentes dans la salle, on aurait pu vous faire une petite place.

M'arrivent des retours très positifs de gens pas du tout "du sérail" qui ont a-do-ré ce moment... Si vous avez pris quelques photos, n'hésitez pas à me les envoyer (frederick.houdaer@laposte.net)

Un autre détail qui ne trompe pas : dans un état hyper-affaibli une heure avant le Cabaret, j'ai été requinqué par l'énergie de mes quatre invités.

Je n'oublie pas qu'au cœur de l'été, j'ai envisagé de raccrocher les gants, écoeuré que j'étais par les récents Etats Généraux de la Poésie tels qu'ils ont été organisés (et peut-être aussi fatigué au bout de sept années à porter ce rendez-vous).

Moralité ? Cherchez-la vous-même.

 

P.S : La photo, prise à la sortie du Cabaret, est signée Judith Wiart. De g. à d. : Perrin Langda, Chéri-Bibi, Emanuel Campo, Laurent Bouisset et Nicolas Vargas. Merci à eux.

 

 

06/10/2017

Cabaret Poétique du dimanche 8 octobre...

... à 17 h, au Périscope. Entrée libre.

Générique officiel :

foto laurent.jpg

Laurent Bouisset

ec.jpg

Emanuel Campo

pl.jpg

Perrin Langda

nv.jpg

Nicolas Vargas

 

 

15/05/2017

Trois questions... (#3)

... posées à Emanuel Campo.

campo,emanuel campo

 

Quel lieu aimeriez-vous voir investi par la poésie ?

Les chaussures, puisqu'on n'arrive pas à remplir les salles de spectacles.

 

Un moment de poésie que vous avez vécu récemment ?

Mon fils qui a collé un morceau d’époisses au bout de sa fourchette et m'a dit qu'il venait de faire une sucette.

 

Que manque-t-il à la poésie aujourd’hui ?

Question piège ? Il manquera toujours quelque chose... Je rajouterai qu'il manque de véritable directeurs artistiques à la tête d'établissements qui ne soit pas dédiés uniquement à la poésie.

 

Trois questions... (#2)  

02/02/2017

Papiers etc.

41T-wGiKWZL__SX327_BO1,204,203,200_.jpg

978-2-84263-154-3.jpg

30/12/2015

"MAISON - poésies domestiques" d'Emanuel Campo

Parce qu'une gueule de bois n'empêche pas de saluer la parution d'un ouvrage archi-recommandable...

 

12/11/2015

Ce vendredi...

... retrouvons-nous à 19h, à la librairie "Ecriture" de Chabeuil, (place du Général De Gaulle) dans le cadre du festival "Gratte-monde" où je lirai des extraits de mes différents recueils (ainsi que de nombreux inédits) + les poèmes de jeunes amis publiés comme moi dans le dernier numéro de la revue Bacchanales (Claire Rengade, Emanuel Campo, Grégoire Damon, Lucas Ottin, etc.)

Puisque j'en suis à balancer les noms de la relève, signalons le blog récent de Sammy Sapin.

Ces jeunes salauds me soignent quand je me suis exposé trop longtemps aux Siméoneries qui tiennent toute la place. Et je les en remercie.