Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2017

Trois questions... (#1)

Lorsque Tanguy Guézo a préparé son expo "Visages d'une poésie vivante !", il a posé aux poètes photographiés les trois questions suivantes :

- Quel lieu aimeriez-vous voir investi par la poésie ?

- Un moment de poésie que vous avez vécu récemment ?

- Que manque-t-il à la poésie aujourd’hui ?

Je partage sur ce blog mes trois réponses glissées dans le catalogue d’expo... et me dis que ces fichues questions, je les poserais volontiers à une foultitude d'ami-e-s poètes qui n'ont pas eu la chance de croiser l'objectif de Tanguy (à moins qu'ils n'y répondent directement dans les commentaires de cette notule). 

A suivre...

 

Quel lieu aimeriez-vous voir investi par la poésie ?

Les bars, les salles de danse & les salles de boxe…

 

Un moment de poésie que vous avez vécu récemment ?

Deux-trois scènes échappées d’une série américaine (« Better call Saul ») faussement cynique & triviale. De purs moments de poésie. Et, in fine, dans un monde régenté par l’argent à tous les niveaux, la question de… LA TENDRESSE remarquablement posée.

 

Que manque-t-il à la poésie aujourd’hui ?

La mort de certains universitaires (avec ou sans titres).

 

Réponses rédigées en haut de la colline de la X-Rousse (Lyon) le 26 septembre 2016

tanguy guézo

 

Commentaires

1. La poésie est partout pour qui sait la trouver.
2. La liste des effets indésirables du dernier médoc que je viens d'acheter.
3. D'être reconnue comme genre littéraire au même titre que le roman qui est chiant et prend toute la place.

Écrit par : jim | 09/05/2017

Pour JM

Au lieu des médocs (trop de tanin) prendre des graves.
Il y a des romans d'une grande valeur poétique et des poésies ennuyeuses.
Mais à l'envers, on retrouve toujours l'endroit.
Jack l'éventré.

Écrit par : chaboud | 09/05/2017

Bonne (et mauvaise) Nouvelle, les amis. Vous avez tous deux raison.

Écrit par : Frederick | 09/05/2017

"la poésie reste sans preuve de son existence"
Joël Bastard

Écrit par : Paola | 11/05/2017

Écrire un commentaire