UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2018

Dimanche 22 juillet, à partir de 20h30

... je participerai à une lecture publique Place du Pouffre, lors du Festival de Poésie de Sète (entre le poulpe géant et les tentes). Je serai accompagné d'autres auteurs de La Boucherie Littéraire (voir visuel).

490653433.jpg

37185183_1846011969026919_6697997465137709056_n.jpg

37167437_1846011975693585_5952907333196578816_n.jpg

+ Je serai en dédicace sur le stand des Carnets du Dessert de Lune ce mardi 24 juillet, de 11h à midi, Place du Pouffre.

 

 

24/05/2018

GUIMO (Marc)

Laisse les étoiles tranquilles

leur cadastre est déjà impeccable

 

Laisse le cœur dans la poitrine

tu n'es pas médecin

 

Laisse la nuit aux veilleurs

et la nature aux espèces disparues

 

Laisse ton être et ton âme

picoler dans un coin

 

(...)

 

Laisse les fleurs se vendre

et adoucir les couples

 

Laisse tes morceaux

mijoter une heure ou dix ans

 

Ca va aller

n'écris pas tout de suite

 

Tu es trop propre

tu n'es pas prêt

 

Ce n'est pas toi que tu cherches

on s'en fout de toi

 

Tu peux calculer tous les jours

le diamètre de ta sphère

 

Le petit vieux marrant du rez-de-chaussée

est plus important

 

(...)

 

Marc Guimo, "La poésie, personne n'en lit"

(éditions La Boucherie Littéraire)

 

20/07/2017

Allons bon...

... Cette année, je remettrai les pieds au festival de poésie de Sète, malgré ce que j'ai pu en dire ici et . Ou là encore. Et dans des textes publiés que certain(e)s ont su décoder.

Doooooonc...

... Le dimanche 23 juillet, de 19 à 21h, à l'apéro, je signerai sur le stand de "La Boucherie Littéraire".

sète,voix vives,la boucherie littéraire,guitry

... Le lundi 24 juillet, rebelote de 16h à 17h, mais sur le stand des "Carnets du Dessert de Lune" pour signer les quelques exemplaires restants de "PARDON MY FRENCH", et de 17 à 18h sur le stand de La Boucherie Littéraire. Puis... de 18h à 19h30, lors du rendez-vous "Les éditeurs proposent", Place du Pouffre (ni "Place du Pouf" ni "Place du Poulpe", "Place du POUFFRE"), je causerai et lirai à voix haute avec quelques camarades.

J'espère que les tielles seront bonnes.

 

 

18/07/2017

"NUIT GRAVE" lu par Marc Guimo

19620491_233052140538241_4776018940410748336_o.jpg

"Nuit grave" n’est pas un recueil, c’est un morceau de nuit, littéralement. Un morceau de nuit tombé entre nos mains et qui au départ, on imagine, se serait fait la malle depuis le cerveau d’un homme infidèle au jour, un homme jouant à quitter l’orbite trop stable des ampoules, à franchir ses frontières domestiques pour rejoindre les routes imprévisibles et dénudées de son film noir. Ici la nuit n’est ni un pote de chambrée ni une couverture que l’on tire à soi : tout simplement, elle s’installe dans nos corps et dans nos yeux comme chez elle, posant devant nous ses valises chargées de questions : sa présence n’est plus évitable et ses tours de gardes sont les libres extensions de nos sens. Ici, on écrit blanc sur noir : le soin apporté par l'éditeur à l’impression est exceptionnel, et les pages noires s’enchainent telles des ellipses sous nos doigts : nous n’échapperons pas à la nuit dans le texte, à ses craquements d’allumettes plus tenaces que le monde qui grogne plus loin, des allumettes comme un passeport, et à vrai dire nous ne sommes pas pressés de fuir lorsqu’on nous demande d’en tenir quelques unes, chaque poème est une enquête et nous y mettons aussi notre part d’ombre, car tout le monde ne dort pas à la même heure, car tout le monde n’a pas envie de dormir.

Marc Guimo

19468029_233052310538224_4179515064419670186_o.jpg

 "NUIT GRAVE" lu par Jérôme Leroy

                             lu par Paola Pigani

                             lu par Patrice Maltaverne

 

 

02/03/2017

Un extrait

16711904_10155075979908872_8415947347985111236_n.jpg

ICI...

Trois articles sur le recueil :

l'un signé Patrice Maltaverne

l'autre Paola Pigani

le troisième Jérôme Leroy

 

 

16/02/2017

Très bientôt...

sans-titre.png

Les précisions & le bulletin de souscription sont ICI.

J'en profite pour annoncer le seul Cabaret Poétique de ce mois de février. Il ne se tient pas à Lyon, et pour cause... Merci à la Boucherie Littéraire.

v_E8ese_MjcY9LKaAqQBrbu3bp4.jpg

 

 

30/12/2015

"MAISON - poésies domestiques" d'Emanuel Campo

Parce qu'une gueule de bois n'empêche pas de saluer la parution d'un ouvrage archi-recommandable...

 

15/07/2015

POESIE NOMADE EN LUBERON

Parce que c'est une région magnifique...

Parce que j'y compte des ami-e-s... qui comptent...

Parce que je vais lire avec eux...

11666245_1461480657480054_8765075130268859409_n.jpg

Message d'Antoine, de "La Boucherie Littéraire" :

Pourquoi Poésie nomade en Luberon ?

Du 17 au 19 juillet 2015, la commune de Cadenet accueillera le 1er festival festival estival de poésie à voix haute de la région P.AC.A. : "Poésie nomade en Luberon" créé par la Boucherie littéraire.

Il aura lieu sur différents sites du village et tous les soirs dans les Jardins de la Mairie...

...

Parce que la poésie est un organisme vivant plus solide qu'il n'y parait.

Parce qu’il n’existe pas de festival de poésie à voix haute en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur durant les mois de juillet et août.

Parce que la poésie est encore un acte de résistance là où les institutions publiques font des coupes budgétaires ou suppriment les subventions dédiées à la culture.

Parce qu'on nous dit que sans financements publics ou sans financements participatifs ont ne peut pas créer de festival.

Parce qu'elle croit qu'il n'y a qu'en avançant que les choses sont possibles, La Boucherie littéraire crée le premier festival de poésie à voix haute : Poésie nomade en Luberon qui aura lieu les 17, 18 et 19 juillet prochain.

Ce festival a pour vocation de permettre la rencontre immédiate des mots de la bouche de celui qui les dit à l'oreille de celui qui les découvre, sans autre vecteur que l'émotion et la sensibilité de chacun.

Pour sa première édition, le festival investira le village de Cadenet et fera escale à la Tour-d’Aigues dans le Sud du Vaucluse, sur cette langue de terre bordée par la Durance et le Luberon où d'autres langues se mêleront en déployant la poésie du matin à la nuit.

"Poésie nomade en Luberon" se tiendra les 17,18 et 19 juillet prochain en Vaucluse, dans le Sud Luberon à Cadenet et la Tour-d'Aigues.

Remerciements pour leur participation et leur implication : Armand le Poête, Yves Artufel, Jean Azarel, Brigitte Baumié, Julien Blaine, Emanuel Campo, Hélène Dassavray, Frédérick Houdaer, Patrick Dubost, Laëtitia Gaudefroy-Colombot, Melchior Liboà, NatYot, Thierry Roquet et Marlène Tissot.

Les musiciens : Denis Cassan et Melchior Liboà Dominiq...ue Oury.

L'artiste plasticien : UTO/Jean-Yves Birker.

L'imprimeur typographe : Jean-Claude Bernard. Le graphiste : René Lovy.

Ainsi que nos partenaires privés : La Brasserie du Luberon et les viticulteurs en A.O.P. Luberon : Château de Clapier et Domaine des jardinettes.

Notre partenaire radio : Radio France Bleu Vaucluse.

Les bénévoles et hébergeurs de la Boucherie littéraire.

L'association Sculpture en balade qui nous accueille aux mêmes dates et lieux (Jardins de la Mairie) et qui permettent à ce 1er festival de voir le jour. Nous inaugurerons ensemble le vendredi 17 juillet à partir de 18h.

Et enfin, la ville de Cadenet pour son soutien technique et la mise à disposition de lieux dans la commune.

Détails du programme ICI.