Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Mort à la poésie

lach.jpg

oh mais j'en peux plus à la fin

des poètes s'écriant main sur le cœur :

« la poésie n'est pas morte ! »

 

l'acharnement thérapeutique

fait de ma joie du bœuf trop cuit

 

à la fin merde 

 

elle a qu’à foutre sa beauté sous un TER

comme Attila József

elle a qu’à dézinguer sa pipe heureuse en Sibérie 

ou en Syrie elle a qu’à prendre

un obus dans l'aorte 

elle est pas non plus ingénue

la poíêsis...

 

écrasez-la sur le gravier 

moquez-la sur l’asphalte 

et violez-la sur le lino

elle est pas prude...

vicelarde peut-être...

méfiez-vous d’elle 

 

elle attend sans trembler l'enfer bouillant

pour aiguiser ses crocs de loup 

et monter se refaire une santé d'ogre

 

en dévorant tour à tour

son cercueil sa tombe

et l’anus horrifié de ses croquemorts

 

Laurent Bouisset,

extrait de « SOLEIL PLOUC », bientôt publié au Pédalo Ivre

 

Écrire un commentaire