UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2018

D'après Vinau

28056721_1991543074440619_4481198671297854980_n.jpg

Qu'est vraiment Armaguédon Strip de Frédérick Houdaer ? Un catakit millénariste ? Un croisement entre "Métal Hurlant" et "La petite maison dans la prairie" ? Le livre sur sa mère que Cohen n a jamais écrit ? Le plan B d'un plan B ? Un nouveau sens à donner à l'expression coup de crayon ? Une invitation à m'interroger sur la raison pour laquelle la petite amie du narrateur s'appelle Émilie ? Une bombe pour mon voyage en train jusqu'à St Nazaire (dois-je prévenir la police du rail) ? Il est dédié à Dino Risi et à John Fante. Il est écrit par un poète gardien de nuit. Il est édité par Le Dilettante, l'excellent éditeur de Georges Hyvernaud. ÇA vous donne une idée... 

Thomas Vinau

 

09/04/2017

Je vous avais prévenu...

... Il a fini par sortir, le Vinau-Lahu, dans la collection Poésie du Pédalo Ivre.

cajoue1.jpg

Le commander ? ICI

20170326_091903.jpg

A signaler que Roger Lahu (dont je vous ai déjà parlé de-ci de-là) publie simultanément un nouveau recueil chez Gros Textes. Une lecture tout à fait salutaire pour ceux qui, comme moi, commencent à n'en plus pouvoir du "milieu de la poésie".

Lahu.jpg

 

06/10/2012

"Le" Pirotte, dans "le" Lire, sur "le" Vinau

Jean-Claude Pirotte, dans le dernier numéro de "Lire", cite Thomas et son recueil "Les derniers seront les derniers"... oui, celui qui a ouvert la collection poésie des éditions "Le Pédalo Ivre". Pour vous le procurer, c'est ICI.

Le prochain titre que j'y sors (dans quinze jours!) sera signé Jean-Marc Flahaut.

pirotte _0003.jpg

 

18/08/2012

Lionel TRAN vs Thomas VINAU

 

No Present

 

vinau.jpg

 

A la manière de Jean-Luc Mélenchon sur son blog (et pourquoi pas ?) :

Mes amis, je voudrais vous entretenir aujourd'hui des ouvrages de deux auteurs qui vont faire parler d'eux lors de la rentrée littéraire. De deux potes. Je voudrais (commencer à) vous en parler en les opposant.

D'où je les connais ? Avec Lionel (Tran), lyonnais tout comme moi, je travaille un roman depuis... deux ans. Cela peut paraître long, mais nous n'avons pas chômé. Nous espérons l'achever pour cette fin d'année (à moins qu'il ne nous achève).

Lionel sort fin septembre son second roman autobiographique (chez Stock, dans la collection "La forêt" dirigée par Brigitte Giraud), et cela va faire du bruit. Plus maîtrisé que son premier ("Sida mental", édition Ego comme x), il risque de faire encore plus mal.

Ici, souvenir d'un premier mai avec Lionel T. (& Fabrice Neaud). 

Thomas (Vinau), j'ai publié son dernier recueil de poèmes.

Lionel et Thomas ont en commun d'être aussi peu mondains l'un que l'autre... mais m'est avis qu'en septembre, les deux vont être contraints de faire le job et de prendre l'ascenseur T.G.V. à de nombreuses reprises. Cela finira-t-il face à Ardisson et cie ?

Ah oui, j'avais parlé d'opposer ces deux auteurs... Il n'est pas exagéré d'affirmer que chacun d'entre deux se situe à... une certaine extrémité de la palette littéraire. Pas à la même extrémité.

Chez Lionel, il est question d'un homme de vingt ans survivant à la Croix-Rousse en cette fin de XXème siècle, et l'on songe à Selby & à Elfriede Jelinek.

Pour Thomas, on cite souvent Brautigan. Mais on pourrait en citer plein d'autres, des américains bien sûr... à condition de ne pas oublier Follain, Pirotte, etc.

Dans les deux cas, amateurs de littérature blig-bling s'abstenir.

Je reparlerai individuellement dans mon blog de ces deux livres... et j'ai hâte de voir l'accueil qui va leur être réservé. D'en tirer quelques leçons. 

10/08/2012

Pendant ces vacances...

... l'acquisition (et la lecture) de ces deux ouvrages... 

vinau,houdaer,le pédalo ivre,engeances,les derniers seront les derniers,remue.net,curiosity,mars

 

 

vinau,houdaer,le pédalo ivre,engeances,les derniers seront les derniers,remue.net,curiosity,mars

... sont vivement recommandées pour vous protéger des méduses (qui font plus de morts chaque année que les requins), de l'insolation et des programmes télés sportifs.

Plus de renseignements sur le livre de Thomas Vinau ? Ici.

Plus de renseignements sur le mien d'ouvrage ? .

Autrement, on me signale une incroyable nouvelle : j'aurais posé un orteil en territoire "remue.net" (un peu comme la machine Bidule qui a posé une roue sur la planète Truc). 

06/08/2012

Vrac de vrac # 1

Après avoir conseillé deux amis poètes pour la création de leur blog (ce qui est tout de même se moquer du monde quand on connaît mes qualités d'informaticien), j'ai fait un rapide survol des quelques cinq cent notules de "Branloire Pérenne" et relevé nombre de choses qui y clochaient.

J'ai découvert par exemple une adresse électronique toute en "Houdaer" et en "@" et en "voila.fr" affichée en bas de l'écran, adresse caduque depuis des lustres. Si vous m'avez écrit à cette adresse, inutile d'attendre une réponse de ma part, vous feriez mieux d'essayer avec frederick.houdaer@laposte.net.

Autrement, je me creuse la cervelle pour diminuer le nombre de mes "catégories"... sans trouver la solution. N'hésitez pas à me souffler vos idées.

Quelques liens rajoutés voilà peu dans la colonne "Passerelles" située à la gauche de cette notule :

Grégoire Damon

Etienne Faye

Heptanes Fraxion

Laurence Loutre-Barbier

Emmanuel Merle

Paola Pigani

Les déboulonneurs

 

Autrement, un écho suite à la parution de "Les derniers seront les derniers" aux éditions du Pédalo Ivre.

Le deuxième livre de la collection "Poésie" dont je m'occupe sortira en octobre et sera signé Jean-Marc Flahaut.

Et bienvenue dans le meilleur des mondes.

damon,loutre-barbier,les derniers seront les derniers,vinau

30/06/2012

Enfin...

On cramait le cul des poules
on avait quoi dix ans
on les coinçait contre la grille du poulailler
un briquet sur les plumes du cul et hop
elles partaient à toute allure affolées
semaient la zizanie dans l'enclos
on cramait le cul des poules
c'était si doux
d'être des monstres

 

vinau,prix méditerranée de poésie,les derniers seront les derniers,le pédalo ivre

 

"LES DERNIERS SERONT LES DERNIERS" de Thomas VINAU, premier livre de la collection de poésie dont je m'occupe aux Editions LE PEDALO IVRE, actuellement finaliste au Prix Méditerranée de Poésie, est commandable ICI.

On en parle  et là aussi.

Jean-Claude Pirotte himself en personne le cite dans les pages du magazine LIRE.

Pour les lyonnais(es) qui ne souhaiteraient pas le commander par Internet, ils peuvent le trouver à la librairie "LA VOIX AUX CHAPITRES", 4 rue Saint-Jérôme 69007 Lyon (métro Jean-Macé ou Saxe-Gambetta).

12/03/2012

Ce dimanche...

CP13.jpg

Pour ma part, j'y lirai des extraits de "ENGEANCES", mon nouveau recueil aux éditions La Passe du Vent...

Couv._Engeances.jpg

... ainsi que de "LES DERNIERS SERONT LES DERNIERS" de Thomas Vinau, le premier titre de la collection de poésie dont je m'occupe au éditions Le Pédalo Ivre.

couverture-Les derniers-recto.jpg

Plus de précisions sur ces deux livres (où, quand, comment se les procurer en dehors du Cabaret Poétique) tout bientôt...

02/02/2012

Mon schtroumph préféré

Guillevic

, un film.

, une anecdote.