Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

Parisien...

... dès aujourd'hui jusqu'à lundi soir. Spectacle autour du recueil de Gilles Farcet "Rédemptions ordinaires" (publié au Pédalo Ivre) samedi soir.

sans-titre.png

Lundi matin, je serai dans les locaux du Dilettante pour corriger les épreuves de mon roman à paraître. A part cela ? Une histoire de "Dame de coeur" et de "tête haute"...

 

11/04/2017

André Blanchard (#1)

728908.jpg

Fier de publier mon prochain roman au Dilettante, l'éditeur de André Blanchard (qui, lui, n'aurait jamais commis de roman).

Je l'ai découvert peu de temps après qu'il soit décédé (grâce à un article de Beigbeder, je n'ai pas honte de le préciser). Me suis jeté sur ses Carnets de Vesoul (amis lyonnais, vous les trouverez à la Bibliothèque de La-Part-Dieu... oui, faites que ces ouvrages tournent en permanence, que jamais ils ne soient désherbés...)

776653.jpg

" Des choses qui arrivent trop tard, c'est courant dans une vie, et celle de l'écrivain pousse à la roue. Ne parlons pas du succès qui débarque pile pour étoffer la couronne mortuaire, c'est on ne peut plus répertorié, envisageons cette autre attrape, combien plus tordue : posséder son art et perdre le goût d'en user.

Comme quoi Rimbaud fut deux fois précoce. "

André Blanchard

andré blanchard,blanchard,le dilettante,editions le dilettante,rimbaud

" Même quand elle ne nous fait plus rire, la vie reste comédie. C'est nous, le drame. "

 

 

 

08/03/2017

Chez mon prochain éditeur

978-2-84263-176-5.jpg

Il y avait plusieurs tables dressées pour deux congrès, dans la salle à manger immense, toute neuve, pompeuse, néo-Empire. Il s'est produit de la bousculade parmi nous, et je suis à peu près certain que mon ami et moi nous sommes fourvoyés dans le congrès où nous n'étions pas conviés. Par bonheur, cela n'a eu aucune conséquence fâcheuse. Tout le monde a été fort aimable à notre égard. J'avais pour voisin un ophtalmologiste viennois ; ce devait être un congrès médical. Derechef, j'ai constaté l'absence des femmes, à l'exception de serveuses en costume régional. Où s'enclôtissent les dames italiennes ?

Henri Calet, "L'Italie à la paresseuse", éditions Le Dilettante

 

02/02/2017

Papiers etc.

41T-wGiKWZL__SX327_BO1,204,203,200_.jpg

978-2-84263-154-3.jpg

29/01/2017

À Paris, pourquoi faire ?

IMG_20170124_154327.jpg

J'ai la joie de vous annoncer que mon prochain roman paraîtra aux Editions Le Dilettante.