UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2016

La genèse d'Antoine Blondin

Antoine Blondin : « (…) Mon père a eu toute sa vie une envie : celle d’écrire un livre. Il ne l’a jamais fait. Quand il est mort, pour la première fois j’ai essayé moi aussi d’écrire un livre. Pas à sa place. Mais si lui en avait publié un, je n’aurais jamais écrit le moindre livre. Quant à ma mère, elle était issue de la grande bourgeoisie. Son aïeul s’appelait Casimir-Perier. Dans la vie, il faisait président de la République. Six mois en 1894. Après quoi il a donné sa démission pour aller claquer tout son argent avec les admirables putes de l’époque.

Pierre Assouline : C’est quand même un drôle de destin pour un Président.

Antoine Blondin : Oui, mais c’est peut-être comme ça qu’on obtient un écrivain quarante ans après. »

Extrait de « Le flâneur de la rive gauche », entretiens Blondin/Assouline

d903abb8c539c192b92e68d8b835be4b.jpg59f4c6479538c7194c31507df7d707dd.jpg

 

13/12/2011

Compile Face-Bouquienne (de ces derniers jours) # 1

Frédérick Houdaer
croise les doigts pour ne plus être lyonnais en janvier. / écrit aux frais de la princesse. / ne le redira pas deux fois. / date franchement. / Chose vue lors de la Fête des lumières à Lyon : la drôle de dinette des C.R.S. contraints de se planquer derrière leur fourgon pour vider chacun sa gamelle... semblable à une caisse à outils. / Leprest chante Antoine Blondin ! 
 

/ Colette Destouches, interrogée sur son père L.F Céline : " — Quels étaient ses grands principes d'éducation ? — Ils étaient simples. Un jour, il m'a écrit : « Il faut que tes enfants apprennent la boxe et les langues étrangères. Le reste ne sert à rien. " / Première ville au monde sans pub / On met des couleurs aux chemises... sous la chemise... y'a la peau... / fasciné / Même si J-E Hallier n'était pas homme sans défaut (lire sa bio à charge signée Sara Vajda), quel régal tout de même ! / Love & congères :


 

09/09/2011

Notule de rentrée

"Ecoles : établissements où l'on apprend à des enfants ce qu'il leur est indispensable de savoir pour devenir des professeurs."

Sacha Guitry

 

" - Avez-vous le sentiment d’avoir raté votre vie à cause de l’alcool ?

- Raté ou réussi ? … Je me le demande. Ca m’a aidé considérablement. L’alcool m’a endetté un peu partout, ce qui m’a obligé à travailler. Voilà pourquoi j’écris. Si je n’avais pas bu, je n’aurais pas écrit du tout. Et si je n’avais pas écrit, j’aurais été prof."

 

Extrait de “ Le flâneur de la rive gauche ”, entretiens BLONDIN/Assouline 

12/03/2008

Municipales (entre deux tours)


  

28/07/2007

de Paul à Antoine

« Notre Antoine, je vous souhaite de bons éditeurs, avec avances non remboursables, des récompenses foudroyantes, de préférence non méritées, pour ne les devoir à personne, de jolies personnes entrant dans votre lit et n’y restant pas, d’âpres combats avec le guet… »

Paul Morand à Antoine Blondin

e1e8e0814790a982f3c61e80dee2dd2c.jpg