Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2016

"Elle va où, cette route ?"

à l'origine.jpg

" On n'a pas l'argent pour tout détruire et tout remettre en l'état. "

"A l'origine" de Xavier Giannoli

 

11/01/2016

Bottines blanches et Mer du Nord...

Bottines blanches et Mer du Nord.jpg

FRANZ...

28/10/2015

Négociations éditoriales ?

07/09/2015

Hommage (tardif) à Wes Craven

C'est Rob Zombie qui en parle (le mieux) sur son mur Facebook :

" I only ever met Wes Craven once around 2003. I was doing a panel on horror films. I still remember something he said. An audience member asked him "what advice ...do you have for an aspiring writer?" Wes said, "buy a note pad and a pen and start writing. "

wes.jpg

(seated from left to right Tobe Hooper, Wes Craven, Stuart Gordon, RZ, Eli Roth)

14/08/2015

Je me souviens…

Dans « Zéro de conduite » (de Jean Vigo), il y a cette scène où l'un des jeunes héros regarde un épisode d’Albator à la télé, puis se précipite sur la première craie venue pour tracer l’essentiel…

 

Zéro de Conduite, Jean Vigo, 1933.jpg

 

11/08/2015

Où je ne vous raconte pas ma vie... # 1

25/07/2015

Birthday

turn him over

oh, no

 

do not drink wine nor strong drink

thou, nor thy sons with thee

lest ye shall die

look not thou upon the wine when it is red

and when it bringeth his color in the cup, when it moved itself aright

at the last it biteth like a serpent

and stingeth like an adder

now, folks

that’s from the Good Book

but in this here town

it’s five cents a glass

five cents a glass

does anyone really think that that is the price of a drink

the price of a drink ? let him decide

who has lost his courage and his pride

who lies a groveling heap of clay not far removed

 

all’s quiet, sir

let’s fall in

follow me

i beg your pardon, ma’am

i’m sorry. i’m so sorry

allow me, ma’am

thank you

may i ?

thank you

 

thornton, wake up ! soldiers !

take a look

 

i don’t care what you meant to do

it’s what you did i don’t like

you inconvenienced this lady, and made a fool of yourself

and this railroad in the bargain

now, i want you to apologize to this…

yes, sir, can I help you ?

 

if they move, kill them

 

 

the wild bunch

 

 " Me voici donc à mi-chemin, ayant eu vingt années

En gros vingt années gaspillées, les années de l'entre-deux-guerres

Pour essayer d'apprendre à me servir des mots, et chaque essai

Est un départ entièrement neuf, une différente espèce d'échec

Parce que l'on n'apprend à maîtriser les mots

Que pour les choses que l'on n'a plus à dire, ou la manière

Dont on n'a plus envie de les dire. Et c'est pourquoi chaque tentative

Est un nouveau commencement, un raid dans l'inarticulé

Avec un équipement miteux qui sans cesse se détériore

Parmi le fouillis général de l'imprécision du sentir,

Les escouades indisciplinées de l'émotion. "

 

T.S.Eliot