UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2013

Vrac de vrac # 10

Microbe.jpg

Le 79ème numéro de la revue belge "Microbe" paraît avec, comme rédac-chef exceptionnel, Jean-Jacques Nuel.

Au sommaire : Stéphane Beau
C
hristian Chavassieux
C
hristian Cottet-Emard
R
oland CounardNuel - Modèles réduits.jpg
G
régoire Damon
B
ernard Deglet
C
hristian Degoutte
F
abrice Farre
J
ean-Marc Flahaut
A
lain Helissen
F
rédérick Houdaer
H
ervé Merlot
P
aola Pigani
S
téphane Prat
P
ascal Pratz
M
arlène Tissot

Les illustrations sont de Nicole Vidal-Chich

 

Plus d'infos ? ICI.

 

Autrement ? Je me demande si, quinze années après m'être débarrassé de ma télé, je ne vais pas en faire de même avec ma radio. Avec tous ces bruits de bottes, je n'ai plus qu'à m'équiper chez André Robillard.

 

vaséquiperchezandréRobillard.jpg

Autrement (bis) ? C'est donc pour de vrai, cette rentrée officielle que l'on sonne (au clairon) ? Fini, le cassé bleu ? Bonne rentrée, alors. 

cestlarentrée!.jpg

 

12/08/2013

"MON VRAI BOULOT"...

... de Grégoire Damon. Le quatrième titre de poésie publié aux éditions Le Pédalo Ivre.

greg1_Petite.jpg

 

greg_Petite.jpg

 

 

Pour le commander, c'est ICI.

Une première critique :

" Une poésie « coup de poing et cocktail molotov », qui envoie ou qui déménage, qui dénonce et souhaite en découdre. Une écriture qui me réconcilie avec une certaine idée de la poésie engagée d'hier, en la dépoussiérant, avec un jeu de jambes tonique et des attaques digne d'un champion de Kick-boxing !

Telle m'est apparue, au fil d'une lecture enthousiaste, la poésie urgente et instinctive de Grégoire Damon.

Je vous suggére de lire au plus vite le premier livre-manifeste de ce jeune poète - sans concession - qui alterne poèmes courts et longs, revendicatifs et extrêment bien torchés.

En 1969, le livre « Oiseaux mohicans » de Daniel Biga fit l'effet d'une bombe dans le milieu poétique. En 2013, Grégoire Damon frappera-t-il aussi fort ?

François-Xavier Farine

 

 

La critique complète...

 

 

 

Une deuxième critique .

 

Déjà parus dans la collection Poésie du "Pédalo Ivre" dont Jean-Marc Luquet m'a confié la responsabilité :

- "LE LIVRE POUR SORTIR AU JOUR" de Jean-Baptiste Cabaud & Magali Mélin.

- "NOUVELLES DU FRONT DE LA FIEVRE" de Jean-Marc Flahaut.

- "LES DERNIERS SERONT LES DERNIERS" de Thomas vinau

17/06/2013

Vrac de vrac # 8

 

7813_10200874653901500_402102732_n.jpg

 

Grâce à Fabienne Swiatly, quelques uns de mes textes viennent de paraître dans « VA ! », une revue aussi neuve que réussie. Plus de renseignements, ici (d’ici à quelques mois, j’irai leur rendre visite, du côté de Reims, ce qui me ramènera sur le territoire de mon enfance).

Ma résidence d’auteur dans le quartier de Jeunet, à Lyon, se poursuit. La rédaction de mon recueil poétique sur le thème de « La nuit » est presque achevée (le livre sortira en juillet, et des lectures-performances sont prévues sous une yourte les 24, 25 & 26 juillet prochains, voir ICI). Merci à la Compagnie Chiloé et à Isabellle Paquet (qui mérite bien les trois "l" que je viens de donner à son prénom) pour leur accueil.

Et mon autre livre, à paraître en septembre ? Mystère-mystère… En tout cas, je suis ravi que ce soit Jean-Jacques Nuel qui le publie.

Avec ma casquette d’éditeur, je sors d’ici quelques jours au Pédalo  Ivre le premier recueil de Grégoire Damon. Son titre : « Mon vrai boulot ». Et attention, ça envoie…

282850_252925294850400_1470402334_n.jpg

27/03/2013

XXème Cabaret Poétique, Jour J + 4

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

jean-jacques nuel,cabaret poétique,la cause des causeuses

 

Pas l'habitude de revenir sur un Cabaret Poétique qui vient d'avoir lieu (en dehors du partage de quelques photos signées Josette Vial). Mais force m'est de constater que le vingtième Cabaret a été l'un des plus beaux, l'un des plus forts, et que tout le monde a eu droit à son lot de surprise.

Pour ma part, j'ai reçu celle-ci :

 

Qui a provoqué de la part de Grégoire Damon cette riposte :

 

 

 

 

 

Éditeurs carrés

 

 

 l'éditeur de mon éditeur

 

 

vient de réciter un poème

  

où un poète dans un bistrot

 

écrit qu'il écrit un poème dans un bistrot

  

et

 

que ce bistrot est celui-là même

  

où il écrit

 

où il rencontre son éditeur

 

et où

 

je rencontre moi-même

 

mon éditeur

  

 

savent-ils que la construction de ce bistrot en tant qu'entité et fonds de commerce

 

est due à une douzaine de bénévole

 

dont je faisais partie

 

ainsi créateur du lieu de création

 

doublement créé

 

par mon éditeur au carré

  

quelle place puis-je occuper

 

dans la chaîne alimentaire

 

 

 

ô mes chers bistrotiers

 

nous sommes vos poupées 

28/02/2013

L'après Bron

Un petit bilan (tardif) de la Fête du Livre de Bron.

Suite à ma notule "Pour une présence accrue de la poésie à la Fête du Livre de Bron" (qui a pas mal circulé sur la Toile), nous y sommes allés. A plusieurs. A plusieurs poètes (dont trois du "Syndicat des poètes qui vont mourir un jour"). Pour quoi faire ? Nous y égosiller sans ciller (mon jeu de mots est tellement foireux que j'ai mis trente secondes à le comprendre en me relisant). Une double lecture-performance, sur deux zones du site, sans bénéficier de la moindre programmation officielle, cela va sans dire.

Au préalable, nous avons dû repérer les lieux, la Fête du Livre se tenant pour la première fois à l'Ecole de Santé des Armées et non à l'hippodrome de Bron comme cela avait été le cas les années précédentes. Ah, le beau n'avion pour nous accueillir dès l'entrée...

Tout s'est bien passé, malgré les nombreux uniformes présents (et pour cause...). Malgré que l'une d'entre nous, fille de militaire,  ait vraiment eu envie d'en découdre. Je me suis cassé la voix sans me prendre pour Patrick Bruel.

J'ai également pu assister à la rencontre des poids moyens Lionel Tran & François Bégaudeau. Celle-ci était bien annoncée dans le programme officiel, et elle ne m'a pas déçu.

Tran-Bégaudeau, deux antagonistes. Irréconciliables sur le fond. Lionel n'était pas favori, mais il a fait mieux que de tenir. Il n'a rien lâché. Il ne s'est pas contenté d'être le sparring-partner de l'autre tête à claque. S'il n'a pas gagné le match, Lionel a pu sortir de la salle avec le sentiment de la tâche accomplie. Un peu comme Stallone à la fin de "Rocky I" ? Pareil. Mon résumé manque de précision? Vous n'avez qu'à lire les livres de ces deux auteurs. Constatez vous-même où se trouve l'écriture marquée du sceau de la nécessité, où sont les effets de manche (quoique... la manche de la cognée, Lionel sache la brandir!).

Dans la série des ""Rocky", Stallone finit par devenir pote avec son premier adversaire. Concernant Tran et Bégaudeau, je doute que leur rencontre débouche sur une histoire analogue.

4273.jpg

 

 

28/11/2012

C'était le dix-huitième Cabaret Poétique...

... qui s'est tenu voici une quinzaine de jours (cela me semble remonter à une éternité, tant mes journées sont pleines en ce moment). Merci à Blan Dine (de Migrant'Scène) pour ces photos !

paola greg.jpg

Paola Pigani & Grégoire Damon

291740_305879752854599_1838617677_n.jpg

Damon en solo

575045_305879802854594_974170652_n.jpg

 

574620_305879846187923_590386327_n.jpg

Laurence Loutre-Barbier & Gérard Torres

574560_305879826187925_1426863358_n.jpg

 

526272_305879866187921_1113896977_n.jpg

Je n'ai pas réussi à récupérer des images des prestations de Samantha Barendson et de Thomas Pourchayre (pas les moins photogéniques des poètes pourtant). Si vous avez pris quelques clichés lors du Cabaret du 18 novembre, n'hésitez pas à me les envoyer à frederick.houdaer@laposte.net

Merci d'avance

Prochain Cabaret Poétique, le dimanche 13 janvier, toujours au centre du monde (c'est à dire au Périscope) ! 

30/08/2012

Journées Brautigan !!!

 

journées brautigan,cabaret poétique

Le premier Cabaret Poétique de l'année 2012-2013, je l'animerai le samedi 1er septembre hors les murs du Périscope puisque dans les Hautes-Alpes, à l'occasion des JOURNEES BRAUTIGAN. Pour ce faire, j'entasserai dans mon break les poètes Brigitte Baumié, Katia Bouchoueva, Jean-Baptiste Cabaud & David Champey (Saint-Octobre), Anas Alaili, Grégoire Damon...

 

journées brautigan,cabaret poétique


29/08/2012

"Conneries" (extrait d'un recueil à paraître)

 

haniwa.jpg

 

à quatorze ans ils m'ont foutu entre les mains Baudelaire et puis à dix-sept

Henry Miller

à dix-huit ils m'ont dit passe ton bac d'abord et à vingt-deux

Et prof ? Ça te plairait pas, prof ?

allez piger

 

Grégoire Damon