UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2016

Chansons françaises (une fois n'est pas coutume)

Paroles de la flamande Françoise Mallet-Joris (qui vient de nous quitter)

 

 

18/08/2016

"Magie noire ou blanche (inscrite à la Sacem)"

Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,
N'ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins
Le canevas banal de nos piteux destins,
C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie


Baudelaire

 

13/08/2016

La famille

J'aime bien les mafias familiales. Elles sont réconfortantes, et les gens sont cons qui ne pigent pas que le clan est l'une des dernières forces restant à la disposition des hommes en ces temps de chiasse et de marée haute.

Frédéric Dard

 

05/08/2016

Parole, parole...

 

28/07/2016

"Il joue à bousculer les roses..."

 

 

17/07/2016

" On affectionne... "

 

On affectionne les choses nettes

la coupe du monde de football

la fatigue, l’hétérosexualité

comme à vélo le mouvement nous

tient debout on se dévore

en commençant par les doigts

on a maints tics qui nous rendent

pitoyable à nos propres yeux

et - quelquefois – célèbre dans le monde

les nuits et les jours ne roulent

jamais assez vite pour assouvir

notre démence mille fées Carabosse

se penchant chaque matin sur

le berceau de nos journées.

 

« OÛ ÊTRE BIEN » de Jean-Pierre Georges, éd. « Le dé bleu »

 

 

17/06/2016

Vrac de vrac # 38

Et si l'on parlait des coiffures ainsi que de la dentition des auteurs du Pédalo Ivre ?

Autrement ? Je rejoindrai "Martin et ses antécédents" ce soir, vendredi, vers 19h30, sur la scène des Sarrazineurs (46 rue de Cuire 69004 Lyon, Métro Hénon).

13412231_1726098120981073_3270875437749541088_o.jpg

 

16/06/2016

Vrac de vrac # 37

Jérôme Leroy parle de mon livre "PARDON MY FRENCH" du côté de chez "Causeur", et c'est pour me mettre dans le même sac que Jean-Claude Pirotte et Jean-Pierre Andrevon ! ça fait longtemps que je n'avais pas été aussi bien traité !

Autrement ? Une photo de ce qui aura été ma dernière lecture avec "Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour" (c'était à la Mjc de Chaponost).

13241317_847495618688631_604883386170064025_n.jpg

(de g. à d. : Michel Thion, Chéri-Bibi, Paola Pigani, Bernard Deglet, Samantha Barendson, Yve Bressande)

J’ai quitté ce collectif voilà peu, et la qualité des membres qui le composent (du temps où j'en faisais partie) n’est pas en cause. C’est juste que la vie blabla, la tectonique des plaques blablabla, les phéromones blablablabla… sans compter l’influence de la lune sur les 70% (80%?) de flotte qui nous compose, les « forces secrètes de la poésie » comme disait Tonton Cocteau, et tout le toutim.

La suite ? 

 

29/05/2016

Le jour où jamais pour leur faire la fête...