UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2015

La valse jaune

09/10/2015

Très pratique...

 

On peut chanter avec, philosopher avec... Faire avec les moyens du bord...

rita pavone,marteau,drive

 

15/08/2015

Le pote Mozart

 

 « Je veux que le non-sens, me montant à la gorge, me submerge, déborde et que tout ruisselant d’une absence totale de raison d’exister, je débouche dans la clairière poudrée de soleil où on joue Mozart. »

 

Jean-Pierre Georges 

 

09/08/2015

"Raisonnez" trompettes...

 

 

30/12/2014

Sun Ra

 

" They say that history repeats itself, but history is only his story. You haven’t heard my story yet. My story is different from his story… I’m not part of history – I’m more a part of the mystery, which is my story. "

 

" You can’t ask me to be specific about time. Me and time never got along so good – we just sort of ignore each other. "

 

" Those of the reality have lost their way. Now they must listen to what myth has to say. Those of the reality have been bruised and beaten by the truth. Those of the reality have been slaves of a bad truth, so there’s nothing left now but the myth. The myth is neither bad nor good; its potentials are unlimited. "

Traduction des paroles de Sun Ra en commentaire de cette notule

Sa fiche Wikipédia (qui demande à être sérieusement complétée).

30sunra.2.650.jpg

(Pour l'anecdote, Sun Ra apparaît dans la bande dessinée "Valérian et la cité des eaux mouvantes" !)

 

21/09/2014

Un joyeux, Leonard !

80 piges... Les nappes de synthés minables des années 80 (justement) n'y pourront, mais...
 

Présence de Leonard Cohen dans ce blog (trois pages de notules, sans compter ici et ).

 

cohen.jpg

I've been on the outlaw scene since I was 15." in New-York Times (1968)

 

 

12/03/2013

Longtemps que je n'avais pas partagé de musique...

 

 

17/08/2012

Musiques estivales

 

Quand je suis autorisé à me rendre au marché local, j'aime bien écouter des musiques faciles sur mon mp3.

 

13/07/2012

June et Johnny

"Je suis debout sur un tapis bleu layette taché dans la chambre de Johnny Cash. La pièce est vide, excepté le lit de Johnny et June, un portrait d'eux au mur, et l'élévateur qui a été installé pour que Johnny puisse monter et descendre les deux étages de sa maison pendant les dernières années de sa vie. June est partie et Johnny l'a doucement suivie(J'avais prédit qu'il mourrait environ trois mois après elle ; il en a tenu quatre.) Je suis chez lui, dans les environs de Nashville, car je voudrais acheter une partie de son terrain. Seul dans la salle de lecture cachée derrière la chambre à coucher où Johnny passait des heures avec sa guitare et ses livres, je l'imagine assis là, levant les yeux de son bouquin pour me sourire. Je vais pisser dans la salle de bain kitsch de June. Tout ça est si triste. Une vie incroyable, et voilà ce qu'il en reste. Une maison vide et un tapis taché. ça me renvoie brutalement au souvenir de ma maison de famille après que tout le monde était mort. Je décide de ne pas acheter le terrain. La maison de Johnny et June sera détruite par un incendie peu de temps après."

"Tais-toi ou meurs" ("Things the grandchildren should know") de Mark Oliver Everett (trad. Clémentine Goldszal), 13e Note Editions