UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2018

Parution !

couv.jpg

... aux Editions Le Dilettante

" Un excellent roman, déjanté juste ce qu'il faut, écrit avec panache et qui se lit le sourire aux lèvres. "

Michel Embareck

 

« Viens dans mon comic strip

Qu’est-ce qui façonne notre existence ? Qu’est-ce qui la ronge ? Houdaer aborde le sujet à travers le prisme d’une secte millénariste. Et se révèle bien informé à ce propos. (…) Le nouveau roman de I'écrivain lyonnais, Armaguédon Strip, nous plonge dans la vie du fils de Veronique Cordier membre convertie des Témoins de Yahweh. (...) C'est avec un ton cru teinté d'humour que Frederick Houdaer creuse son sujet. (...) Mais au delà de ça, il dit comment I'intégrisme de Véronique a influencé voire contaminé la vie de ses enfants.(...)

Une chute clairement inattendue finit de rendre cette œuvre aussi percutante que troublante. Une chose est sûre: on ne pourrait pas faire de l’histoire d ÉphèZ un comic strip. Le livre Armaguédon strip porte très bien son nom. Après son épatant polar Ils veillent publié au début des années 2000, ce poète intranquille et drolatique qu'est Frederick Houdaer prouve une nouvelle fois que le roman aussi lui va bien. »

Pauline Lambert, "Exit Mag", janvier 2018

 

Le point de vue de François Angelier (animateur-producteur de l’émission « Mauvais genres » sur France-Culture » depuis 20 ans) sur le bouquin :

«  Bon sang ne saurait mentir. Il y a pourtant des cas, extrêmes, où votre sang vous trahit. C’est ce que manque d’expérimenter Véronique Cordier, mère de famille divorcée et membre convertie des Témoins de Yahweh et, à ce titre, infatigable démarcheuse évangélique et démonstratrice biblique. Salement percutée à un carrefour, gisant sur le billard, sa vie ne tient plus qu’à un fil qui prend hélas l’aspect maléfique d’une perfusion. « Le sang de ton prochain, jamais ne siphonnera », proclament les Témoins, nul ne va outre. Une limite que finissent par mordre Éphèz et Isa, ses propres rejetons, donnant feu vert à une médecine qui, au final, ne franchira pas la ligne rouge. Un sang, d’ailleurs, dont ils n’ont guère cure : l’un dessinateur de BD, pur traceur et encreur strict, l’autre étant militante végane. L’événement ayant secoué la vie du trio, et après la visite à l’appartement maternel submergé par la propagande religieuse, les enfants se mettent à réinterroger la personnalité de leur mère. C’est là qu’intervient le talent redoutable de Frédérick Houdaer, nous montrant comment l’intégrisme biblique de la mère, sa folie compacte rayonnent, pèsent et contaminent leurs vies. Une angoisse sourde, un malaise latent qui, masqués par la fausse décontraction du récit, amènent à un dénouement inattendu. Qu’il soit bon ou mauvais, votre sang ne vous lâche pas, c’est sans doute la morale de cette singulière histoire. »

 

 

« ARMAGUÉDON STRIP » de Frédérick Houdaer

Editions LE DILETTANTE

Date de parution : 10.01.18

224 pages

 

 

09/01/2018

Jour J - 1

armaguédon strip.jpg

On en cause .

 

08/01/2018

Jour J - 2

Tristan Valdez.jpg

Vous pouvez déjà trouver un bel article sur "Armaguédon Strip" dans le numéro de janvier du magazine "Exit".

 

06/01/2018

Jour J - 4

armaguédon strip,Le Dilettante,editions le dilettante

?

 

02/01/2018

JOUR J - 8

en route.jpg

ELLE arrive. Et elle n'est pas contente-contente...

 

30/12/2017

Jour J - 10

armaguédon strip2.jpg

?

 

10/12/2017

Et dans ta famille ?

23659684_1395444580552975_3106022784216901723_n.png

- Et dans ta famille, parmi tes proches, on réagit comment à ton roman ? Il a bien circulé, avant sa sortie officielle ?
- J’va sortir le chat.
- T’as reçu des retours, bons ou mauvais ?
- C’est important, pour un chat, l’air frais sur ses moustaches. J’suis pas homme à négliger ça.

 

01/12/2017

Dans un mois...

IMG_20171107_123715.jpg

Publication de mon roman "ARMAGUÉDON STRIP" au Dilettante, le 10 janvier !

 

21/11/2017

Le 10 janvier

Vu passer sur mon mur Facebook « Le beau livre incontournable de cette fin d'année ! ».
Ben, je ne pourrai pas « promotionner » mon roman de la sorte, il ne sort que le 10 janvier. Pis, comme il ne contient pas de vrais morceaux de nazi à l’intérieur, il n’a pas trop de chance de glaner un prix littéraire tardif. Je vous jure, ça ne parle même pas de la seconde guerre mondiale ! J’avais pas trop les moyens de mettre des tanks dans mon histoire. Ça ne m’aurait pas déplu, notez. Petit, j’étais très fort en tanks. C’était ce que je dessinais de mieux. Ça, et les Barbapapas.
J’aurais dû (re)commencer par ça : les tanks et les Barbapapas.