Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2016

Dans le dernier numéro de la revue "DéCHARGE"...

décharge,revue décharge,corbière,editions le feu sacré

... mille et une pistes à remonter, comme d'habitude.

Des textes inédits signés Grégoire Damon, une critique d'un recueil de ce même Damon chez Gros Textes...

Une autre critique, des "Poèmes géographiques" de Thierry Radière au Pédalo Ivre...

Et une critique de mon essai consacré à Corbière aux éditions Le Feu Sacré ! Je recopie celle-ci :

« Ce qui intrigue au début, c’est le format. Plus petit que Polder (9,5 X 12,5), avec une tranche épaisse. Egalement l’objectif de la collection (les Feux Follets) qui demande à un auteur de défendre à sa façon, son livre, le livre qui a été majeur dans ses lectures. Donc le titre récapitule l’ensemble de la chose. Il n’est pas simple de parler d’un livre qui parle d’un livre… Tristan Corbière, auteur d’un seul livre (500 exemplaires, à compte d’auteur), fait partie de ses poètes singuliers, voire énigmatiques du XIXe siècle. Sa vie fut particulièrement courte. Il vit et meurt à Morlaix. Frédérick Houdaer évite, et comment, le pensum qu’un universitaire aurait pu écrire. Il déroule, mine de rien, la bio du poète. Récit jalonné par un dialogue savoureux avec Cindy-Jennifer. Donc éloge décontracté, avec le style d’un auteur de polar, ou tombeau souriant. L’auteur arrive avec brio à son but : donner envie à son lecteur de replonger dans ce recueil atypique : les amours jaunes, dont le titre baroque coiffait une œuvre insolite. »    Jacmo

Site de la revue "DECHARGE"

décharge,revue décharge,corbière,editions le feu sacré,jacques morin,claude vercey

 

08/02/2016

Corbière (suite)

12196121_1165248783503405_3216089483520476047_n.jpg

Pas mal d’échos ces derniers temps autour de mon petit essai (très libre) consacré à Tristan Corbière (poète sur-maudit punk & breton du XIXème siècle).

Une sélection :

Ce bel article signé Jérôme Leroy dans « Causeur » !

Du côté de France-Culture (émission « Les nouveaux chemins de la connaissance » du 8 janvier), ICI.

Sur le site « Remue.net », une critique de Jacques Josse .

Le commander ? C’est de ce côté.

 

30/11/2015

En attendant Corbière # 5

Où il est question de mon nouvel ouvrage, un essai consacré à l’auteur des « Amours jaunes »...


Pour le commander (somme modique : 7,5€) : ICI

Lire les dix premières pages :

Le jeudi 3 décembre, lancement de la collection "Feux Follets" à la librairie lyonnaise "Le bal des ardents".

12274410_867727173324901_7234060354401446325_n.jpg

 

16/11/2015

En attendant Corbière # 4

12196121_1165248783503405_3216089483520476047_n.jpg

Bientôt !

12227768_1165248856836731_3813126117903575855_n.jpg

23/09/2015

En attendant Corbière # 1

12004960_841017015995917_5854923659941297547_n.jpg

Parution très prochaine de mon essai sur Tristan Corbière (qui s'adresse tout autant à ceux qui connaissent ses "Amours jaunes" qu'à ceux qui ne les ont jamais lues) aux Éditions Le Feu Sacré !

02/04/2015

Vrac de vrac # 27

Des nouvelles de mon essai sur Tristan Corbière (pas universitaire pour un sou, oeuf corse). J'ai fini de l'écrire, il m'a emmené bien plus loin que... Disons que j'ai redécouvert dans mon chantier Corbière ce qui sous-tend l'essentiel de mes activités... essentielles (à mes yeux). Manière de dessiner un art poétique (désolé pour les grands mots) ?

Cet essai ouvrira (avec deux autres) la nouvelle collection lancée aux Editions Le Feu Sacré au mois d'octobre.

Plus proche de nous, ce week-end, oui, dans deux jours, le Salon de la Petite Edition (à Cadenet) avec rien que du beau linge (dont Marlène Tissot, la prochaine auteure publiée au Pédalo Ivre). Le programme.

 

HjJ3oxjR6oxFc1EZJxFL6SVbAP4.jpg

 

Autrement ? Un article lisible sur le "kifèpeuràki".

 

Une chouette photo d'une partie du "Syndicat des poètes qui vont mourir un jour" (souvenir récent d'une lecture au C.C.O. de Villeurbanne... j'aime pas ma tronche sur l'image, mais j'aime cette image et ce qui s'en dégage...).

 

11076206_526409520830849_8253581712807425517_n.jpg