Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2014

Vrac de vrac # 22

Cet éditeur qui, sur les coups des 14 heures, me refuse un manuscrit (un roman) mais finit son coup de fil par un "mais je t'aime !", et une heure plus tard, la SNCF qui me bombarde de spams pour m'emmener "voir un concert des Enfoirés" à l'autre bout de la France à des prix défiant toutes concurrences. Un jeudi en Hexagonie...

Autrement ? La plus belle décision municipale de l'année. Et cela se passe à Grenoble. Tout comme le Festival International de Poésie ce week-end, où je tiendrai le stand des éditions Le Pédalo Ivre. Vous y trouverez en exclusivité les nouveautés du Pédalo, dont le nouveau recueil de Grégoire Damon ("D'Origine"), celui de Pierre Solletti ("Muséhomme") et celui de Simon Allonneau ("La vie est trop vraie").

C'était le Cabaret Poétique du 22 novembre...

... et il était "décentralisé" pour l'occasion... et sur l'invitation de Yves Artufel (1), des éditions Gros Textes et de l'association "Rions de soleil". Forcément, les Hautes-Alpes, c'était autre chose que le quartier de Perrache !

couleur.jpg

Encore merci à tou-te-s pour le formidable accueil, et plus particulièrement à Fabienne Lambardo qui signe les photos ci-dessous (avec Samantha BarenDson, Katia Bouchoueva, Grégoire Damon, Colin Heller & bibi).

 

10514415_10203251057982583_2375145228450938374_o.jpg

1398558_10203251053702476_1136261182760342304_o.jpg

10473541_10203251054742502_6692679896727683246_n.jpg

1272153_10203251063702726_3409773813681711672_o.jpg

sam.jpg

10525993_10203251064502746_9060683485387870874_n.jpg

10257137_10203251053782478_2356384528693363245_o.jpg

1490808_10203251055102511_8227421615702052245_o.jpg

(1) : Yves Artufel auquel je consacrerai bientôt un long entretien dans le cadre de ma série "RENCONTRES AVEC DES Z'HOMMES REMARQUABLES".

 

 

 

24/11/2014

C'est ainsi qu'ARMAND LE POêTE est grand...

armand.jpg

Quant à ceux qui crieront au "Pellerinbashing", qu'ils se renseignent sur ce que disait cette femme ces derniers mois, avant de s'occuper de la Culture, au sujet de cette saloperie de Traité Transatlantique... et qu'ils se rappellent ce qu'affirmait son père en 86, au sujet d'un nuage radioactif resté bloqué à nos frontières...

18:02 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

21/11/2014

"MUSEHOMME" !!!

couv.jpg

Le nouveau titre des éditions Le Pédalo Ivre, signé PIERRE SOLETTI & VALERE ARGUE ! Avec une postface de Katia Bouchoueva !

Un EXTRAIT ?

Le commander? ICI

Cette notule sera régulièrement mise à jour (je la complèterai notamment avec les critiques que ce recueil glanera).

20/11/2014

Dans la presse...

... portrait d'un djihadiste français avant sa conversion (extrait) :

" un dragueur, un danseur de tecktonik, un mec normal ".

cecinestpasphototruquée.jpg

(Ceci n'est pas une photo truquée)

10:19 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2014

Ce samedi...

affiche-bal-a-dire-22-nov-2014.png

14/11/2014

Le 14 novembre (1851)...

... parution de "Moby Dick" aux Stèt'z (dans sa version intégrale). Critique et public boudèrent l'ouvrage.

2011-01-MobyDick-002.jpg

Il existe cinq traductions différentes du roman en français.

À titre d’exemple, voici comment sont traduites, selon ces cinq versions, les deux premières phrases du roman, « Call me Ishmael. Some years ago — never mind how long precisely — having little or no money in my purse, and nothing particular to interest me on shore, I thought I would sail about a little and see the watery part of the world. »

 

  1. Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono : « Je m'appelle Ishmaël. Mettons. Il y a quelques années, sans préciser davantage, n'ayant plus d'argent ou presque et rien de particulier à faire à terre, l'envie me prit de naviguer encore un peu et de revoir le monde de l'eau. »
  2. Armel Guerne : « Appelons-moi Ismahel. Il y a quelque temps — le nombre exact des années n'a aucune importance —, n'ayant que peu ou point d'argent en poche, et rien qui me retînt spécialement à terre, l'idée me vint et l'envie me prit de naviguer quelque peu et de m'en aller visitant les étendues marines de ce monde. »
  3. Georges Saint-Marnier : « Appelez-moi Ismaël. Il y a quelques années de cela — peu importe le nombre exact — ayant peu ou prou d'argent en poche, et rien ne me retenant à terre, je décidai de naviguer un peu pour voir l'étendue océanique du globe. »
  4. Henriette Guex-Rolle : « Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années — peu importe combien — le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l'étendue liquide du globe. »
  5. Philippe Jaworski : « Appelez-moi Ismaël. Il y quelques années de cela — peu importe combien exactement — comme j'avais la bourse vide, ou presque, et que rien d'intéressant ne me retenait à terre, l'idée me vint de naviguer un peu et de revoir le monde marin. »