Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2008

Pré-faire-part de naissance…

… ou une tentative de définition de la nouvelle collection, aux éditions « À plus d’un titre ».

La collection « À Charge » est dédiée à une littérature noire, vibrante et contemporaine (Soulages définit le « noir » comme une couleur contenant toutes les autres couleurs).

Dans la collection « À Charge » se croisent, s’entrechoquent différentes voix, différents styles, différentes fictions qui ne craignent pas de se frotter au monde réel. Pour preuve, les deux premiers romans qui y sont publiés explorent deux marges bien différentes : l’une rurale (« LES RUINES DE LA FUTURE MAISON », roman solaire d’Hélène Dassavray), l’autre urbaine (« CURTIS », coup de hache signé Dominique Salon).

Sans Hubert Selby jr, Dominique de Roux ou Bukowski (pour n’en citer que trois), la collection « À Charge » n’existerait pas. Sans Alain Léger non plus.

Commentaires

Aucune place pour l'humour ?

Je ne vois pas très bien - même pas du tout - le rapport entre Selby et Bukowsky. Best-sellers en France ?

Écrit par : Éric | 13/03/2008

L'humour peut avoir toute sa place, tout son rôle (de dynamite) à jouer dans la collection "A charge".
Pour le reste... Selby best-seller? Depuis quand?
Buk best-seller? Je ne l'ai jamais vu sur la liste des meilleures ventes.
Le "rapport" entre les deux auteurs? Pas sexuel, en tout cas :)

Écrit par : Frédérick Houdaer | 14/03/2008

Les commentaires sont fermés.