Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2015

Entre nous soit dit... # 1

 

Un ami, responsable d’une programmation poétique mensuelle dans un lieu institutionnel, m’avoue la somme symbolique qu’on lui verse chaque année pour la mission qu’il assume : moins de 200 euros. Il me dit que cela ne fait pas cher payé pour se fâcher avec toutes les personnes qu’il n’invitera pas (et qui sauront le lui rendre).

Et moi, de lui répondre qu’avec le Cabaret Poétique, c’est pareil en pire, cela revient à ne pas être payé pour me fâcher avec un max de gens… etc.

 

Et je n’ai même pas évoqué devant lui le fait d’avoir une quelconque responsabilité éditoriale dans une petite structure d’édition… De cela, l’ami en question s’est bien gardé, et je ne puis lui donner tout à fait tort.

 

 

11220927_10153610696134742_7640455043614139487_n.jpg

 

 

 

Commentaires

Eh oui ! Cela me fait penser à un ami responsable de revue dans les années 80 qui me disait déjà au troisième numéro : vous voulez vous faire des ennemis ? Fondez une revue !

Écrit par : Christian Cottet-Emard | 05/08/2015

Les commentaires sont fermés.