Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2014

POURQUOI ELLE ?

je comptais beaucoup

sur le film que nous allions voir ensemble

pour la fragiliser

j’espérais ne faire qu’une bouchée d’elle

à la sortie du cinéma

la toile ?

on la disait commise par un disciple de Jodorowsky

et de Zulawski

on en parlait comme du film le plus dérangé

et le plus dérangeant

de toute l’histoire du septième art

las

quand nous avons retrouvé la lumière du jour

sur le trottoir

nous avons lu

chacun dans le regard de l’autre

l’ennui qui nous avait travaillé deux heures durant

et maintenant ?

elle attendait visiblement à ce que je fasse

quelque chose

pour sauver la situation

et l’après-midi

et nos vies

j’ai regardé son visage

bronzé comme il ne l’avait jamais été

cela ne me plaisait pas

je savais qu’elle n’avait pas gagné son hâle sur une plage

mais dans son jardin

elle se vantait de mener une vie parallèle de paysanne

mais s’il y avait bien une pensée que

pour rien au monde

je n’aurais avouée

c’était que j’étais prêt à m’encalminer à la campagne

pour la voir chaque jour

s’agenouiller dans la terre

même si l’aventure devait avoir un coût exorbitant

même si cela devait finir dans le sang

du sang nous venions d’en voir plein l’écran

aucun de nous n’en avait été effarouché

 

F.Houdaer, extrait d'un recueil à paraître aux Carnets du Dessert de Lune

Les commentaires sont fermés.