Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2013

Pluie de manuscrits...

... sur le Pédalo Ivre. Problème : la plupart des "poètes" qui me les envoient n'ont visiblement lu aucun des titres qui y sont déjà parus.

Pour simplifier la tâche de tout le monde, voici UN TEXTE signé Patrice Maltaverne qui mériterait d'être copié-collé sur le site de bien des petits éditeurs.

 

microbe,patrice maltaverne,éditions le citron gare,muriele modély,eric dejaeger


Microbe,Patrice Maltaverne,éditions Le Citron Gare,Eric Dejaeger

A signaler (rien à voir, sauf que...), la dernière (double) livraison Microbienne. Particulièrement remarquable.

 

 

27/01/2013

L’invention de la dynamite

 

Dans sa salle de bain

Alfred Nobel

se décapsule

une autre bière

avec les dents

comme il le fait

depuis l’enfance.

 

Glouglouglouglouglou.

 

Il prend son portable

compose le 0450.48.05.17.75

presse yes

presse yes

presse yes

et BOUM !

A p’us d’Alfred.

 

Eric Dejaeger

25/01/2013

Italia # 5

 

Autrement ? Le mien texte traduit dans LA langue par Paola Pigani : ICI.

16/01/2013

" Après huit mois de socialisme...

pag.jpg

... à la Croix-Rousse, on fait la queue pour avoir du pain !"

Pierre Autin-Grenier (sur son mur Facebook)

15/01/2013

Bientôt...

Couv pour sortir au jour.jpg

... dans la collection de poésie dont je m'occupe aux éditions Le Pédalo Ivre... et en format à l'italienne, s'il vous plaît !

13/01/2013

Dimanche prochain...

Fred_recto-verso_mail.jpg

... si vous êtes du côté de Montpellier (cliquez sur le visuel pour avoir toutes les infos).

13:03 Publié dans SIGNATURES | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : teyran

07/01/2013

2012

 

 

cette jeune femme

qui a aimé un ami écrivain

qui s’en défend

qui se contredit

qui lâche à un moment

que de toute façon

elle déteste ce qu’il écrit

qu’il est comme les autres

comme tous ces types qu’elle lit

sans savoir pourquoi

sans aimer une seule ligne d’eux

cette jeune femme

enfin sincère au finish