Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2007

Retour sur la soirée Char

Deux moments à détacher de cette soirée. Mes échanges avec Claude Lapeyre, ami de Char pendant les vingt-cinq dernières années de sa vie. De vive voix, il m'a donné certains éléments qui confortent... l'image que je me faisais du poète. Le hasard veut qu'aujourd'hui, je retrouve Claude Lapeyre, mais sur la toile cette fois-ci.

Puis, il y a eu la (re)lecture slam des Feuillets d'Hypnos, véritable geste Peckinpienne. Une précision: ces dernières années, sur la scène slam, j'ai vu de tout. J'ai vu/entendu le meilleur et le pire. Quant à Cocteau Molotov (la Tribut du verbe) et Xtatic (Section lyonnaise des amasseurs de mots), si je ne les avais jamais vus ensemble, j'avais déjà pu les applaudir (séparément) dans diverses... circonstances.
f2fcadb40229c75667d53666eea3fe79.jpgLe travail qu'ils ont fait sur Char est tout simplement remarquable, sans une once de démagogie. J'espère qu'ils auront l'occasion de le faire tourner.
Je ne regrette pas de leur avoir rebattu les oreilles avec Villon, Agrippa d'Aubigné, Rutebeuf... Ce répertoire là (la wild bunch de nos Lagarde & Michard), il faut qu'ils s'en emparent.
581403b023303b19f0358b1bdcb9df9f.jpg

« Avec les hommes de l’équipe, soyez rigoureux  et attentionné. Amitié ouate discipline. Dans le travail, faites toujours quelques kilos de plus que chacun, sans en tirer orgueil. Mangez et fumez visiblement moins qu’eux. N’en préférez aucun à un autre. N’admettez qu’un mensonge improvisé et gratuit. Qu’ils ne s’appellent pas de loin. Qu’ils tiennent leur corps et leur literie propres. Qu’ils apprennent à chanter bas et à ne pas siffler d’air obsédant, à dire telle qu’elle s’offre la vérité. La nuit, qu’ils marchent en bordure des sentiers. Suggérez les précautions ; laissez-leur le mérite de les découvrir. Emulation excellente. Contrariez les habitudes monotones. Inspirez celles que vous ne voulez pas trop tôt voir mourir. »

(note de Char à l’intention de son premier adjoint dans les Basses-Alpes, Pierre Zyngerman)

à lire: "Qui a peur de René Char?" par C.Cottet-Emard

Commentaires

"La place demeure vide mais le couvert reste mis..." Sans démagogie ? Un litre de pastis jeannot, wild bunch too pour les héros du silence. Dieu, comme il est mort ce début de vérité, ce furieux mystère, crevant les yeux passés ! Sacrée soirée, dites vous ? Dans quelles chaines ? Bon courage.

Écrit par : RatVit | 16/06/2007

Les commentaires sont fermés.