Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2018

Humaniste ?

Gran Torino extrait 3.jpg

- Mais, à part ça, tu te sens un peu humaniste, tout de même ? Un tout petit peu ?
- M'ouais...
- C'est pas une réponse, ça, c'est un grommellement.
- Comme Eastwood. Un tout petit peu humaniste, comme Eastwood.
- Ah, oui... Le Eastwood de "Mémoires de nos pères", le Eastwood de "Invictus"...
- Nan, plutôt le Eastwood de "Gran Torino".
- Bien sûr, cette fin, où il se sacrifie, comprenant enfin...
- Non. Le Eastwood du début de "Gran Torino". Juste le début. Après, ça cesse d'être drôle.

 

14/08/2018

Georges Cathalo (revue Texture)...

3659523003.jpg

... évoque "CINéMA INFERNO" (article complet) :

À travers le cinéma, un hommage permanent rendu à l’imagination et au rêve : « je me fais des films sur les films / que je n’ai pas vus », et finalement comme tout un chacun, « j’ai rêvé / que le cinéma redevenait muet / tout en restant en couleurs ». On sourira en lisant l’avertissement initial ou la note finale… Quant au poète, il « n’a pas de doublure / et accomplit lui-même / toutes les cascades que requiert son histoire ». Les titres défilent, les films se rembobinent. Inutile de se lancer dans une enquête policière pour savoir quel est l’auteur de chacun de ces poèmes car les deux auteurs-complices ont effacé toutes les traces. "

(Photo : prise par mes soins devant un mur bruxellois le 8 août 2018)