Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2016

Mort de Yves Bonnefoy

" Yves Bonnefoy explique en grande partie aujourd'hui pourquoi plus personne ne lit de la poésie, devenue une discipline universitaire comme, par exemple, la physique nucléaire ou la gastro-entérologie. Mais ça changera peut-être quand il sera traduit en français. "

Jérôme Leroy

Pour mémoire

 

Commentaires

Quelle justesse de vue !
J'ai compris, maintenant : En fait, Bonnefoy était le Michel Rocard de la poésie.

Écrit par : Michel Thion | 03/07/2016

Est-ce qu'on lisait plus de poésie il y a cinquante, cent, deux cents ou cinq cents ans ? Il ne me semble pas. Et aujourd'hui, qui lit de la poésie et quel genre de poésie ? Il y en a pour tous les goûts. Des poètes difficiles ou incompréhensibles pour moi ne le seront pas pour quelqu'un autre, et vice versa. A l'université, on lit et étudie Baudelaire ou Aragon, ce qui n'empêche pas ceux qui n'ont pas fait d'études de lettres de les comprendre. Il y a suffisamment de choix pour que chacun y trouve son bonheur.

Écrit par : Marc Bonetto | 03/07/2016

j'acquiesce à la citation de J Leroy
j'opine du bonnet (d'âne évidemment)
Bonnefoy était un de ces grands mamamouchis stratosphériques qui ont propulsé la poésie dans un lointain dont personne n'avait envie d'aller respirer l'air hypothétique

Écrit par : roger | 03/07/2016

Il me semble qu'il s'écrit par ici des propos peu tolérants sur la poésie, elle me semble libre d'être "compréhensible" ou non, à cette aune là, vive les parnassiens et Sully Prudhomme. Le trait d'ironie sur la traduction de Bonnefoy en français est pillé chez Valéry évoquant Mallarmée. La physique nucléaire et la gastro-entérologie sont des moyens techniques hautement utilitaires. Il faut se méfier de liquider un ressentiment par des envolées à ras d'écriture.
Jack

Écrit par : chaboud | 04/07/2016

Les commentaires sont fermés.