Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2016

LUNDI DERNIER (un mauvais poème mais un bon reportage municipal)

sous les lambris d’un hôtel de ville de province

le poète va chercher son prix

se fend d’un discours

dans lequel il dit « merci à la drogue »

sans oublier de saluer d’autres auteurs

tout aussi intoxiqués que lui

les notables présents ne mouftent pas

ils sont trop forts

ou ils sont morts

 

Les commentaires sont fermés.