UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2020

Tactique du Diable

512e8da310d5836258517cb760ae8869-scaled.jpg

– Et comment as-tu fait pour amener autant d’âmes en enfer à l’époque ?

– Grâce à la peur.

– Oh, oui. Excellente stratégie: vieille et toujours actuelle. Mais de quoi avaient-ils peur? Peur d’être torturés? Peur de la guerre? Peur de la faim?

– Non. Peur de tomber malade.

– Mais personne d’autre ne tombait malade à l’époque?

– Si, ils tombaient malades.

– Personne d’autre ne mourait?

– Si, ils mouraient.

– Mais il n’y avait pas de remède à la maladie ?

– Il y en avait.

– Alors je ne comprends pas.

– Comme personne d’autre ne croyait ou n’enseignait sur la vie éternelle et la mort, ils pensaient qu’ils n’avaient que cette vie, et ils s’y accrochaient de toutes leurs forces, même si cela leur coûtait leurs affections (ils ne s’embrassaient plus, ne se saluaient plus, ils n’ont eu aucun contact humain pendant des jours et des jours !); leur argent (ils ont perdu leur emploi, dépensé toutes leurs économies, et pensaient encore avoir de la chance parce qu’ils n’avaient pas à gagner leur pain !) leur intelligence (un jour, la presse disait une chose et le lendemain elle se contredisait, pourtant ils croyaient à tout!), leur liberté (ils ne sortaient pas de chez eux, ne marchaient pas, ne rendaient pas visite à leurs proches… C’était un grand camp de concentration pour prisonniers volontaires! Ahahahahah !). Ils ont tout accepté, tout, tant qu’ils pouvaient prolonger leur misérable vie un jour de plus. Ils n’avaient plus la moindre idée que c’est Lui, et Lui seul, qui donne la vie et la termine. Ça s’est passé comme ça ! Ça n’avait jamais été aussi facile.

 

07/05/2020

Attestation

95742063_10158420131558872_1163081786616446976_o.jpg

- Parce que… Tu veux la voir, mon attestation ? C’est ça, TU VEUX LA VOIR ?!!!
- Calme-toi, babe. Excusez-la, M’sieur l’agent, on est tous sur les nerfs à cause du grand méchant confinement, pas d’not’ faute, vous voyez ce que je veux dire…

 

25/04/2020

Une fois n'est pas coutume...

Edward Hopper Sun in an Empty Room 1963.jpg

… Question (sérieuse) aux lecteurs/trices de mon blog sur l’autodiscipline en période de confinement, sur notre façon « d’y arriver ou de ne pas y arriver » (à quoi ?)… Bref, mon partage d’expérience avant de demander le vôtre : de 5-6h à 13h, je n’ai pas de mal à enchaîner mes différentes tâches (je sais ce que j’ai à faire ET SURTOUT DANS QUEL ORDRE les faire, je sais les enchaînements les plus féconds, les mieux à même de désamorcer paresse et faux prétextes… je sais commencer par le plus gratuit, le plus nécessaire, par ce que la pression sociale ne me demande pas, ce qui à rapport avec l’écriture, la création sous toutes ses formes, puis à quel moment embrasser le lino de ma cuisine sous prétexte de pompes, puis boire le énième café, etc.). Mais après 13h, c’est le délitement, ça part dans tous les sens.
Et vous ?

 

14/04/2020

Confinement (intérieur / extérieur)

92786893_10158320355098872_8267107932156461056_n.jpg

92659578_10158320354808872_3063073549116768256_n.jpg

quand il fait

                      beau

ça fait mal

                     différemment

 

Jean-Baptiste Happe

 

11/04/2020

Tranches de confinement

(…)

Hésiter à entamer un « journal de confinement » par pur snobisme. Sous prétexte que d’autres, et en nombre, s’y sont collés avant moi.

Grande Poste Centrale de la X-Rousse. Devant les machines à affranchir, une femme masquée/gantée se retrouve sans stylo pour remplir un papier et est contrainte de m’en emprunter un. Elle le désinfecte deux fois : en le prenant et en me le rendant à bout de bras. Nous sommes au bord du fou-rire.

Apprendre, par Grégoire, le décès de Limonov. Tout le monde s’en fout. Il n’est pas mort du Covid 19, et c’était un « salaud ». Une pensée pour tous ces salons du livre qui ont déroulé le tapis rouge à Carrère, son biographe, et qui n’auraient jamais invité un auteur comme Limonov.

Revoir « L’ange exterminateur » (LE film sur le confinement). Devant les images de Bunuel, m’effondrer de sommeil. Revenir à moi pour ôter mes lunettes de mon nez tandis qu’un personnage à l’écran fait de même.

Echange improbable de SMS avec mon éditeur parisien. La conclusion de « Monsieur Le Dilettante » : « Soyons fatalistes ». En langage parisien, que veut dire « fataliste » ?

Poursuivre l’animation d’ateliers d'écriture depuis ma cuisine, grâce à certains outils récemment apprivoisés. Cela fait un an que je m’occupe tous les mercredi après-midi d’un atelier "Ados" loin, très loin du milieu scolaire. Que des volontaires, donc. La semaine précédente, elles ont "toutes" (dix filles pour deux garçons) fait mourir leur personnage principal. Aujourd'hui, il n'en a rien été. Je n'en tire aucune conclusion… mais cela me réconforte. Elles ont laissé à leur personnage le temps d'une prise de conscience, au travers trois époques ramassées (avant, pendant et après le confinement). Des lignes ont bougé.

(…)

  

 

10/04/2020

Question aux lecteurs/trices de mon blog

92693395_10158326835153872_2977453784092901376_n.jpg

Faites-vous, vous aussi, des rêves de plus en plus marquants, mémorables, au fil du confinement ?

 

07/04/2020

" votre propre..."

92609277_10158316370503872_8206175883963138048_o.jpg

Vivez votre propre vie. C'est-à-dire là où vous êtes, tel que vous êtes, avec ce que vous êtes, avec qui vous êtes. Prenez appui sur la situation dans laquelle vous vous trouvez, et essayez en même temps de vous y adapter. Vous ne pouvez pas y échapper. 

Swami Prajnanpad

 

30/03/2020

Remise à niveau (english) # 121

91177996_10158278447993872_3656377470937989120_n.jpg

 

25/03/2020

Un complot chinois pour la lecture ?

91143380_10158265977563872_838359113460088832_n.jpg