Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2018

Où l'on redémarre...

Merci à tous ceux qui ont commenté ma dernière notule et développé leur point de vue quant à la poursuite de ce blog.

24131557_1401489236615176_5807798776137409370_n.png

 

31/12/2011

Remue-ména/inges

Dans ces derniers jours de l'année, j'essaye de mettre un peu d'ordre dans les (presque) 500 notules de ce blog. Pour commencer, j'ai rafraîchi mon C.V, puis créé deux nouvelles rubriques : "Compile Face-bouquienne" et surtout "C'est quoi la Poésie ? C'est ça, Ducon". Si vous cliquez sur cette dernière "catégorie" par exemple (en haut, à gauche de l'écran), vous pourrez lire directement une dizaine d'articles. Pour avoir accès à l'intégralité des articles dans la catégorie qui vous intéresse, il faut cliquer sur "toutes les notes" en bas, tout en bas de votre écran.

Vous pouvez aussi vous balader dans ce blog grâce aux "tags" qui apparaissent en bas de chaque notule, suivant les sujets évoqués.

Si vous avez des suggestions à me faire, si vous découvrez des liens devenus caduques, etc... N'hésitez pas à m'écrire (en laissant un commentaire, ou bien frederick.houdaer@laposte.net).

Autrement ? Ce que j'aimerais faire en 2012 ? Apprendre à jouer ça.

22/06/2007

187…

… c’est le nombre de notes que contient mon blog.

L’archivage se poursuit. Toutes les notes de 2005 sont à présent consultables.

Mode d’emploi pour les amis qui peinent à cliquer : vous désirez consulter mes notes de janvier 2005. Cliquez sur « Toutes les archives » qui se trouve dans la colonne de droite. Sur la nouvelle page qui apparaît, cliquez sur « 2005-01 » bien sûr. Le blog affiche les notes correspondant à ce mois. Peut-être pas toutes si celles-ci sont trop nombreuses. En ce cas, après avoir pris connaissance de celles qui vous ont été montrées, cliquez sur « toutes les notes » qui est affiché tout en bas de l’écran, sous la dernière note.

Il existe une autre façon de visiter ce blog : en cliquant sur l’une ou l’autre des catégories (colonne de gauche), ou en cliquant sur l'un des mots-clés (appelés "tags" dans le jargon blogguesque) dont vous trouverez la liste à la page "Toutes les archives".

Ouf, pas simple que d’esquisser un mode d’emploi.

69e7faa0cfaa39b681e7a0a20385f611.jpg

20/03/2007

Mardi 20 mars

       Comme si je n’avais pas assez de casseroles sur le feu (et au derrière ? Quand je cause cuisine, c’est toujours d’écriture dont il s’agit), je tiens depuis quelques semaines un « journal politique ». Pour l’heure, il reste privé. Certaines de ses notes s’insinueront-elles jusqu’ici, jusqu’à ce blog ?

06/09/2005

Mardi 6 septembre

L’ami Michel (Thion) ouvre son site, tandis que dans le reste du monde on recycle à tout va.

08/01/2005

Samedi 8 janvier

J’explore la blogosphère depuis… deux mois à tout casser.

Blog : quel vilain mot (je suis le combientième à le noter ?).

A propos de sphère. Dixit Peter Sloterdijk  :

« La créativité, c'est la capacité de meubler la sphère et de l'agrandir. Le concept de créativité ne peut pas être séparé du concept d'enrichissement du monde. Si la créativité est enrichissante, c'est dû à sa capacité d'agrandir l'espace comme lieu du choix des possibles. Le couple, la dualité, c'est l'entité de base à partir de laquelle cette création de l'espace a commencé. C'est la forme élémentaire du multiple. Cela implique un parti pris pour la diversité et la multiplicité. On ne doit pas compter à partir de UN, mais à partir de DEUX. La relation mère enfant est, de façon constitutive, une conjuration. D'une manière plus générale, les êtres humains sont toujours des conspirateurs et la capacité de former une société plus élargie implique la capacité de former de grandes conspirations. Au XIXe siècle, la forme la plus englobante de la conspiration, c'était l'État-nation. On commence à comprendre, de plus en plus au cours du XXe siècle, qu'il faut, finalement, mettre en chantier une conspiration encore plus complexe qui n'aurait pas de " non-membres " et qui serait l'humanité.»