UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2020

Une fois n'est pas coutume...

Edward Hopper Sun in an Empty Room 1963.jpg

… Question (sérieuse) aux lecteurs/trices de mon blog sur l’autodiscipline en période de confinement, sur notre façon « d’y arriver ou de ne pas y arriver » (à quoi ?)… Bref, mon partage d’expérience avant de demander le vôtre : de 5-6h à 13h, je n’ai pas de mal à enchaîner mes différentes tâches (je sais ce que j’ai à faire ET SURTOUT DANS QUEL ORDRE les faire, je sais les enchaînements les plus féconds, les mieux à même de désamorcer paresse et faux prétextes… je sais commencer par le plus gratuit, le plus nécessaire, par ce que la pression sociale ne me demande pas, ce qui à rapport avec l’écriture, la création sous toutes ses formes, puis à quel moment embrasser le lino de ma cuisine sous prétexte de pompes, puis boire le énième café, etc.). Mais après 13h, c’est le délitement, ça part dans tous les sens.
Et vous ?

 

Commentaires

Et la (les) sieste(s) dans tout ça ?

Écrit par : nosconsolations | 25/04/2020

Peut-être devrais-tu « dilater » tes activités matinales, histoire qu'elles mangent une bonne parcelle du reste de ta journée ?

Oui, je sais, tu t'attendais à une confidence pas à une leçon de physique domestique. Mais ma vie n'a pas vraiment changé alors je sais pas quoi te dire (pour une fois... ^^)

Écrit par : Stéphane Bernard | 25/04/2020

Les siestes, oui, s'il y a quelque chose que j'essaye de respecter, ce sont bien les siestes ! "Dilater" mes activités matinales… Ton idée m'a frappé, Stéphane, je vais m'y essayer.
Merci à vous deux

Écrit par : Frédérick Houdaer | 27/04/2020

Écrire un commentaire