Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2015

Sur un vers de Whitman

 

2841091783.08.LZZZZZZZ.jpg

" Tout d'un coup les morts j'ai plus envie de m'en souvenir

et mes bons sentiments ne crèvent plus d'envie de poème.

Un calme irrésistible m'emporte, allongé

dans ma chambre d'hôtel à San Francisco.

Les tâches à faire, la révolte dans mon stylo,

tout a capitulé devant cette détente

une rêverie sur rien de précis.

Dehors, le monde : sifflements et tornades,

mais je me penche plutôt sur les poils de mon torse.

Ca fait quarante ans qu'ils sont là - ou plus -

du diable si je les ai remarqués avec tout ce boulot,

et maintenant ils virent au gris.

Tout d'un coup je sens que je les ai ratés, eux

et leur rousse jeunesse, leur art mystérieux d'attirer

des foules de baisers sur la peau qui se cache par en-dessous.

Ils ne m'ont pas vraiment beaucoup intéressé,

encore moins au point de vue sensuel,

et maintenant ils seront bientôt blancs, et qu'est-ce que je peux en dire ?

Qu'ils ne m'appartenaient pas ?

Qu'ils ne signifiaient pas grand'chose ?

 

Quand on aborde cette vieille route du corps

tout le monde TOUT DOIT ETRE CARESSE * "

Jack Hirschman (trad. G.B.Vachon)

 

* Cette fin de vers est tirée d'un poème de Whitman

 

10997485_10203964831976843_325188949547236747_n.jpg

Jack Hirschman, au Cabaret Poétique du 8 mars 2015 !

 

Commentaires

c'est drôlement beau... faudra vraiment que je vienne à Lyon un de ces 4 !

Écrit par : mu | 21/03/2015

me suis permise de relayer sur mon blog

Écrit par : mu | 21/03/2015

Tu as bien fait, Murièle. Heureux de t'avoir fait découvrir ce sacré bonhomme (83 ans au compteur l'autre dimanche quand il est passé au Cabaret Poétique... Une merveille de disponibilité !). Quant au recueil dont est tiré ce texte, il était devenu introuvable et vient d'être réédité au Temps des Cerises. Satisfaite ou remboursée, Murièle !

Écrit par : Frédérick Houdaer | 22/03/2015

Les commentaires sont fermés.