Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2016

Entre nous soit dit # 2

Depuis plus d'un an, je m'échine à ne pas partager sur ce blog ou sur les réseaux sociaux certains articles relatifs à l'actualité. Parce que j'ignore comment un lien, un article - même remarquable - peut être lu, récupéré, l'émotion qu'il peut venir alimenter, etc. Parce que je ne suis pas sûr que mon Canadair soit toujours plein de flotte, parce qu'il peut bien contenir de l'essence.

Hier soir, j’ai discuté pendant deux heures avec un flic. De mon âge, maghrébin. Grandi dans les quartiers nord de Marseille, en fonction dans une ville de la banlieue pauvre de Lyon. Évidemment fatigué, sous pression. Très pédago avec les jeunes, mais très-très pessimiste (comme moi) pour la suite. Pour les trente années à venir. Savez-vous de quoi nous avons parlé ? Du Canada.

Il n’envisageait pas que de partir dans le privé. Il voyait plus loin.

Nous avons parlé du Canada.

 

Les commentaires sont fermés.