Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2016

APPELEZ CELA COMME VOUS VOULEZ

 

j’écris de la poésie

parce que le dé en a décidé ainsi

nulle référence à Mallarmé dans cette remarque

j’ai numéroté mes différents chantiers d’écriture

j’ai attribué le 1 à mon roman en cours

le 2 à l’essai sur Corbière que l’on m’a commandé

le 3 à mon journal

le 4 à la poésie

le 5 à la mise à jour de mon blog

le 6 à ma correspondance

j’ai lancé le dé qui ne me quitte jamais

un joli dé en buis

j’ai obtenu un 4

et je vous offre ce poème

 

F.Houdaer

2.jpg

 

06:15 Publié dans a.2) MES TEXTES | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags :

Commentaires

j'ai attribué le 7 à un projet d'écriture
qui n'est pas encore tout à fait mûr

Écrit par : Nuel | 14/08/2016

Merci, Fred. J'ai à peu près la même numérotation des projets d'écriture que toi. Sauf que ce matin j'ai fait un 3, je retourne à mon journal. Beau dimanche à toi !

Écrit par : thierry radière | 14/08/2016

écrire le poème
c'est toujours lancer
le mot "dé" /le dé des mots
des fois 421 sec
plus souvent nenette
on s'en fout
on joue
juste à qui va payer l'apéro

à la tienne

Écrit par : roger | 14/08/2016

Les commentaires sont fermés.