Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2016

27 février 33, incendie du Reichstag

TEMPS SCOLAIRE

 

ado

encadré par mes profs

j’ai vu un documentaire sur la seconde guerre mondiale

dans lequel les méchants étaient bien désignés

je me souviens de ces images

consacrées à l’incendie du reichstag

des images consacrées au procès qui a suivi

des images de ce pauvre type

un jeune communiste

soit-disant incendiaire

soit-disant récidiviste

je me souviens

en découvrant les traits de ce coupable idéal

avec quelle intensité j’ai ressenti

que ce type n’avait pas la moindre chance

de sauver sa tête

c’est comme si toute la machinerie habituellement invisible

qui vous broyait un homme en moins de deux

m’était apparue

comme un sale

très sale effet spécial

comme le monstre de « Planète interdite »

j’ai eu raison d’en conclure que

les pensées dessinent des formes dans l’air

et des formes le plus souvent effrayantes

j’ai eu tort de partager cette déduction

avec ma prof

120301063556385009518333.jpg

 

Commentaires

Il y a beaucoup à dire sur ce texte, qui semble ignorer la position pro-communiste dominante après guerre dans l'enseignement, chez les intellectuels, avec un puissant PC. L'Histoire avait balayé l'incendie du Reichstag devant le nazisme, la shoa, et la descente du rideau de fer sur les généreuses espérances socialistes.

Écrit par : Chaboud | 29/02/2016

"les pensées dessinent des formes dans l’air" qui sont aussi parfois bienveillantes et bénéfiques. Merci, Grégoire ^^

Écrit par : Stéphane Bernard | 01/03/2016

Les commentaires sont fermés.