UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2016

Remise à niveau (english) # 50

english6.jpg

 

16/09/2016

VOTEZ DEGLET !

 

moi president.jpg

Moi, Président, je poserai les premières pierres, et vous n’aurez qu’à finir le job.

 

Moi, Président, je dis qu’il y a les dominants, et que les autres sont coupables (...)

 

Extrait de « MOI, PRESIDENT (feuilleton à l’eau de rose) » de Bernard Deglet

Le commander (pour 5 €) ? ICI

Blog de l'auteur 

Sa bio : " Né en 1959 dans une ville morte. Fasciné par les éoliennes et les phrases trop longues. Vit au bout du couloir de la chimie, à gauche, au numéro 2. Lit beaucoup. Ecrit depuis 2004. Fait des lectures publiques. Projette parfois des vidéos littéraires de son cru sur un drap de lit suspendu à un fil à linge, ou sur d’autres écrans confidentiels. "

 

 

14/09/2016

Une bonne stratégie pour approcher les éditeurs

14237737_949643388491456_6007782746367381447_n.jpg

Archers derrière un camouflage de vache approchant un Cerf entre 1430 et 1440.

Couleurs Tempera, peinture or, argent et feuille d'or sur parchemin par un enlumineur inconnu.

 

12/09/2016

Remise à niveau (english) #49

english7.jpg

 

08/09/2016

Remise à niveau (english) # 48

english.8jpg.png

 

15/08/2016

King of Toulon

13886415_10201920638694655_2371790654625135349_n.jpg

 

" 2 juillet 1934

Une date : achat d’un pétard à Toulon, un 8 mm à barillet. Comme un jouet je le retourne, je le fais tourner à vide ; je le charge. Voilà un grand pas de fait. Le jour où je serai vraiment décidé, j’ai l’arme. "

Luc Dietrich (journal)

 

07/08/2016

Bientôt, la route des vacances...

13781659_10154284707513211_6917284629588588905_n.jpg

 

03/08/2016

Do the right thing

do the right thing.jpg

 

30/07/2016

La genèse d'Antoine Blondin

Antoine Blondin : « (…) Mon père a eu toute sa vie une envie : celle d’écrire un livre. Il ne l’a jamais fait. Quand il est mort, pour la première fois j’ai essayé moi aussi d’écrire un livre. Pas à sa place. Mais si lui en avait publié un, je n’aurais jamais écrit le moindre livre. Quant à ma mère, elle était issue de la grande bourgeoisie. Son aïeul s’appelait Casimir-Perier. Dans la vie, il faisait président de la République. Six mois en 1894. Après quoi il a donné sa démission pour aller claquer tout son argent avec les admirables putes de l’époque.

Pierre Assouline : C’est quand même un drôle de destin pour un Président.

Antoine Blondin : Oui, mais c’est peut-être comme ça qu’on obtient un écrivain quarante ans après. »

Extrait de « Le flâneur de la rive gauche », entretiens Blondin/Assouline

d903abb8c539c192b92e68d8b835be4b.jpg59f4c6479538c7194c31507df7d707dd.jpg