UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2005

Un peintre, deux écrivains

        Passage terrible dans “ Rencontres avec Bram Van Velde ” de Charles Juliet : 

        “ Je lui parle d’un garçon que je connais, qui admire des écrivains et des peintres qui se situent aux antipodes, dont la démarche n’a rien de commun.

        La réponse jaillit sur-le-champ :

        - Ça montre combien sa tête est loin de son œil. ”

559f13bdf26c59e912a538b502638be3.jpg

Bram Van Velde = LE lien (le seul ?) entre Juliet et Djian. Tout deux lui ont consacré un livre. À ma connaissance, cela n’a jamais été souligné par les critiques.

Les commentaires sont fermés.