Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2012

JUBILÉ

 

il est historien de formation

 

si l’on en croit la légende qui figure sous sa photo

 

dans le journal

 

il se fait fort de nous expliquer

 

le pourquoi de certaines superstitions

 

son analyse est censée mettre à mal

 

des légendes populaires qui se perdent dans la nuit des temps

 

à mieux regarder son portrait

 

on lit dans son regard une tristesse incommensurable

 

et sa veste rouge n’y peut rien changer

 

 

extrait de mon prochain recueil à paraître (fin 2012)

 

Commentaires

On vous cite ici : http://remue.net/spip.php?article5356 Bonne journée !

Écrit par : L Suel | 08/08/2012

L'Histoire rend triste Frédérick. C'est la recherche des illusions et des causes perdues avec l'idée de comprendre le pourquoi du comment, ce qui ne mène qu'à la répétition des amnésies... En attendant on compile nos petites histoires de fourmis et de cigales avec ou sans abri. On chante a capella nos désespoirs calibrés dans des habits rouges ou noirs. Nos tailleurs sont légion et nous couturent à longueur de temps. Peut-on recoudre à l'intérieur de soi, par ces temps déjantés, des poches discrètes comme les sous dans les ourlets pendant les exodes ? On peut aussi se prêter des vestes d'Arlequin et de coquin, pour rire un peu de nos histoires. L'écriture au point de bourdon à côté de l'art du trou-trou de nos aïeules à démarier sans consommation.

Écrit par : PEYRIN Marie Thérèse | 09/08/2012

Les commentaires sont fermés.