UA-136760349-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2018

Jour J - 4

armaguédon strip,Le Dilettante,editions le dilettante

?

 

02/01/2018

JOUR J - 8

en route.jpg

ELLE arrive. Et elle n'est pas contente-contente...

 

30/12/2017

Jour J - 10

armaguédon strip2.jpg

?

 

10/12/2017

Et dans ta famille ?

23659684_1395444580552975_3106022784216901723_n.png

- Et dans ta famille, parmi tes proches, on réagit comment à ton roman ? Il a bien circulé, avant sa sortie officielle ?
- J’va sortir le chat.
- T’as reçu des retours, bons ou mauvais ?
- C’est important, pour un chat, l’air frais sur ses moustaches. J’suis pas homme à négliger ça.

 

01/12/2017

Dans un mois...

IMG_20171107_123715.jpg

Publication de mon roman "ARMAGUÉDON STRIP" au Dilettante, le 10 janvier !

 

21/11/2017

Le 10 janvier

Vu passer sur mon mur Facebook « Le beau livre incontournable de cette fin d'année ! ».
Ben, je ne pourrai pas « promotionner » mon roman de la sorte, il ne sort que le 10 janvier. Pis, comme il ne contient pas de vrais morceaux de nazi à l’intérieur, il n’a pas trop de chance de glaner un prix littéraire tardif. Je vous jure, ça ne parle même pas de la seconde guerre mondiale ! J’avais pas trop les moyens de mettre des tanks dans mon histoire. Ça ne m’aurait pas déplu, notez. Petit, j’étais très fort en tanks. C’était ce que je dessinais de mieux. Ça, et les Barbapapas.
J’aurais dû (re)commencer par ça : les tanks et les Barbapapas. 

 

01/09/2017

Impatient mais...

... bien content que mon roman au Dilettante sorte à "la petite rentrée de janvier" et non à "la grosse rentrée" qui s'annonce, là, tout de suite ou presque...

piscine.jpg

 

01/08/2017

La "Vérité" (dans cinq mois)...

 

- Ton bouquin qui sort au Dilettante, en janvier, c'est quand même une bonne nouvelle, hein ?

- Oui, sans doute...

- T'as pas l'air d'en être sûr ?

- Si, si, c'est signé. C'est pour son contenu... Je suis pas sûr...

- T'es pas sûr de quoi ?

- Je suis pas sûr que le roman apporte une quelconque bonne nouvelle...

 

18/07/2017

"NUIT GRAVE" lu par Marc Guimo

19620491_233052140538241_4776018940410748336_o.jpg

"Nuit grave" n’est pas un recueil, c’est un morceau de nuit, littéralement. Un morceau de nuit tombé entre nos mains et qui au départ, on imagine, se serait fait la malle depuis le cerveau d’un homme infidèle au jour, un homme jouant à quitter l’orbite trop stable des ampoules, à franchir ses frontières domestiques pour rejoindre les routes imprévisibles et dénudées de son film noir. Ici la nuit n’est ni un pote de chambrée ni une couverture que l’on tire à soi : tout simplement, elle s’installe dans nos corps et dans nos yeux comme chez elle, posant devant nous ses valises chargées de questions : sa présence n’est plus évitable et ses tours de gardes sont les libres extensions de nos sens. Ici, on écrit blanc sur noir : le soin apporté par l'éditeur à l’impression est exceptionnel, et les pages noires s’enchainent telles des ellipses sous nos doigts : nous n’échapperons pas à la nuit dans le texte, à ses craquements d’allumettes plus tenaces que le monde qui grogne plus loin, des allumettes comme un passeport, et à vrai dire nous ne sommes pas pressés de fuir lorsqu’on nous demande d’en tenir quelques unes, chaque poème est une enquête et nous y mettons aussi notre part d’ombre, car tout le monde ne dort pas à la même heure, car tout le monde n’a pas envie de dormir.

Marc Guimo

19468029_233052310538224_4179515064419670186_o.jpg

 "NUIT GRAVE" lu par Jérôme Leroy

                             lu par Paola Pigani

                             lu par Patrice Maltaverne